Proposition CAR-ADDI : OBUTS appelle les autres courants de l’opposition parlementaire à faire bloc autour de cette initiative salutaire

image_pdfimage_print

agbeyome_cst


© togoactualite – La formation de l’ancien Premier ministre, Agbeyome KODJO a réagit ce 07 novembre 2014 à l’option prise par deux partis parlementaires à savoir le CAR et l’ADDI de saisir l’Assemblée nationale par une proposition de loi sur le reliquat de l’Accord politique global (APG).
 
Dans ce communiqué intitulé « redonnons force à l’action politique », la formation politique OBUTS « fidèle à sa ligne politique républicaine de dialogue et de recherche permanente de consensus », « a pris acte » de la démarche, « félicite et encourage vivement » les autres courants de l’opposition parlementaire à faire bloc autour de cette « initiative salutaire » afin de rassembler le 1/5ème des députés de l’Assemblée nationale c’est-à-dire 19 députés requis conformément aux dispositions de l’article 83 de la constitution togolaise, pour faire prospérer cette ultime procédure de révision de la loi fondamentale de notre pays.
 
« Cette initiative qui vient à propos a le mérite de solder le reliquat des réformes constitutionnelles et institutionnelles prescrites par l’APG permettant ainsi l’ancrage de la démocratie, la consolidation de l’Etat de droit avec la mise en place d’institutions républicaines vertueuses, et subséquemment la stabilité de la Nation », écrit le parti au logo de ballon de football.
 
Ce parti rappelle que la mise en œuvre de ces réformes s’avère inévitable dans un monde où la vitesse des mutations politiques impose de nouveaux défis à relever pour un vivre ensemble harmonieux et la paix sous régionale.
La formation OBUTS lance de nouveau un appel pressant à toutes les formations politiques représentées à l’Assemblée nationale afin qu’elles fassent preuve de dépassement en privilégiant l’intérêt de la Nation sur les considérations partisanes pour redonner force et crédibilité à l’action politique au Togo. La paix et la concorde nationale sont à ce prix, souligne le parti.
 
Pour finir, OBUTS estime que cette proposition de loi qui émane des rangs de l’opposition politique CAR et l’ADDI aura le mérite de clarifier définitivement le débat politique en ce qu’il permettra au peuple togolais de distinguer dorénavant celles et ceux de ses représentants qui sont réellement hostiles ou favorables à des réformes d’essence politique significative, auxquelles aspirent le peuple togolais dans toutes ses composantes sociologiques.
 
Parti membre fondateur du CST, OBUTS a pris ses distances de ce regroupement politique à la suite des dernières législatives. Son positionnement sur la scène politique ces derniers temps est l’objet de commentaires. Pour certains, elle tenterait un rapprochement avec le parti au pouvoir alors que pour d’autre OBUTS reste un parti avec lequel il faut compter dans l’opposition.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*