Il est

Flash info :: Décès de Mgr Robert-Casimir Dossey-Anyron en France où il était hospitalisé depuis près de deux mois. Il fut le 1er Archevêque togolais autochtone. | Depuis près d’une semaine, il y a une pénurie du ciment à Lomé, de l’avis de plusieurs consommateurs. | 47 morts dans un accident de circulation à Atakpamé | Nous appelons les enseignants au calme et à la responsabilité, dans la réclamation de leurs droits (Ministre Manganawé). | L'AS Douanes du Togo fait ses adieux à la compétition | Togo : Le G5 encourage la dynamique de dialogue dans le pays
 

Recrudescence de l’insécurité à Lomé : La femme du Général Tidjani ligotée par des voleurs à Kégué ; deux braqueurs tués par la population à Attiégou

image_pdfimage_print


 
Depuis quelque temps, les voleurs ont repris service et sèment la désolation dans les familles. Jeudi dernier, c’est le domicile de l’ancien ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le général Assani Tidjani, qui a été visité par ces larrons. Deux jours plus tard, deux des trois braqueurs d’un conducteur de taxi-moto ont subi la loi de Lynch dans le quartier d’Attiégou.
 
Ce jeudi 25 octobre vers 4h du matin, la famille de l’ancien ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le général Assani Tidjani, a été réveillée par trois voleurs qui se seraient servis d’un poteau jouxtant le mur pour entrer dans la maison située à Kégué. « A cause des armes qu’ils avaient sur eux, ils ont facilement pris la femme et la fille. Ils ont ensuite ligoté la femme contre un pilier et exerçaient de multiples pressions sur la fille afin qu’elle leur indique où se trouvait l’argent. Dans leurs recherches, ils ont réussi à retirer la carte bancaire de la fille et obtenir par des menaces le code. Ils ont aussi emporté quelques objets précieux, des ordinateurs et des téléphones portables. Suite à cette opération, les voleurs sont repartis. Ce n’est que vers 6h que nous sommes arrivés sur les lieux alors que le vol avait lieu vers 4h », affirme une source policière qui a indiqué que les enquêtes se poursuivent afin de mettre la main sur les malfrats.
 
Dernier ministre de la Défense et des Anciens Combattants de l’ère Gnassingbé Eyadema, le général Assani Tidjani était en 2005 au four et au moulin pour que Faure succède à son père. Il faisait partie des faiseurs de roi. Mais il a été remercié en monnaie de singe par le « fils de la nation » qui l’a impliqué dans la fable d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Jugé et condamné à dix ans d’emprisonnement avec déchéance civile, le général « Adidas » a bénéficié d’une grâce humanitaire et a pu être évacué depuis l’année dernière en France pour des soins. En revanche, la résultante de cette condamnation, c’est qu’il perd tous les avantages liés à sa qualité d’ancien ministre et d’officier supérieur des FAT. Depuis 2011, il n’y a donc aucun vigile chez lui.
 
Mais pour un défenseur des droits de l’homme, il pourrait s’agir d’un contrôle déguisé en vol. « Au Togo, les soupçons semblent la chose la mieux partagée. Il n’est pas exclu que ce soit une opération bien planifiée afin d’avoir certaines informations dont on a besoin. Le domicile de Kpatcha Gnassingbé n’a-t-il pas été récemment perquisitionné pour une curieuse affaire de munition perdue ? Vous a-t-on parlé de la suite de ces enquêtes ? », se demande-t-il.
 
Deux braqueurs tués à Attiégou
 
Samedi, deux voleurs ont été lynchés en début d’après-midi dans le quartier Attiégou. Selon les informations recueillies sur les lieux, trois jeunes hommes ont hélé un conducteur de taxi-moto à la frontière d’Aflao. Ayant eux-mêmes une moto, l’un a remorqué l’autre et la troisième personne est montée sur la moto du Zémidjan. Arrivés à un endroit où il y avait peu de monde, l’un des jeunes à bord de leur moto a donné un coup de barre au conducteur de taxi-moto.
 
« Sa chance, c’est qu’il n’a pas reçu le coup à la nuque, mais à l’épaule. A terre, ce conducteur s’est accroché à sa moto en dépit des coups qui pleuvaient sur lui. Par bonheur, ses cris ont alerté les habitants du quartier qui sont venus à sa rescousse. Dans la débandade, un des voleurs a pu s’échapper avec leur moto pendant que les deux autres ont été lynchés par la foule en furie. L’un est mort sur le champ et l’autre tout ensanglanté a succombé des blessures une heure après», relate un témoin.
 
Les exécutions extrajudiciaires sont un fait banal au Togo. N’ayant plus confiance aux forces de sécurité et à l’appareil judiciaire, les populations préfèrent régler directement leurs comptes aux voleurs.
 
R. K.
 

liberte-togo
 

COMMENTEZ CET ARTICLE


3 + = douze

WP-SpamFree by Pole Position Marketing

Publié le 30 octobre 2012


Catégorie(s) : SOCIETE
Tags : , , ,


Les élections locales revêtent une importance capitale dans le processus de décentralisation au Togo

A LA UNE


Abass KABOUA:"De quelle prudence Faure GNASSINGBE parle?" Qui voulait coupler les élections passées?


:: FLASH INFO :: “Notre formation ne soutiendra pas en 2015 un éventuel candidat unique de l’Opposition qui s’imposera à tous sans la manière“ (OBUTS). ‎
:: FLASH INFO :: Le NET de Gerry Taama est retournẻ ce 10 mars dans le giron du Collectif Arc-En-Ciel. ‎
:: FLASH INFO :: Togo : Le G5 encourage la dynamique de dialogue dans le pays ‎
:: FLASH INFO :: L'AS Douanes du Togo fait ses adieux à la compétition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: L’UFC met une fois encore en cause la probité de Jean-Pierre Fabre et ses collègues de l’ANC ‎
Fermer