Réformes : Le cadre de discussion ne sera pas parlementaire

image_pdfimage_print

ahoumey_anc3

© togoactualite – Les partis parlementaires se sont retrouvés ce jeudi sous la présidence du premier ministre. A l’ordre du jour les préparatifs pour le démarrage effectif des discussions sur les réformes.

 

Cette deuxième rencontre en l’espace de quatre jours a permis à ces partis parlementaires de définir le cadre des discussions. Ces discussions auront lieu à la direction de Togotélécom. Une direction qui avait fait échouer un précédent dialogue. Six sujets seront prioritairement abordés au cours des discussions à savoir la limitation du mandat présidentiel, le mode de scrutin, la réforme de la cour constitutionnelle, le HAAC, la CENI, la cour des compte.

 

Pour l’instant un comité préparatoire a été mis sur pied. Ce comité devrait lister les points à discuter et de même que le choix de la présidence des discussions. A l’issue de cette séance comme à chaque fois, tous les partis sont optimistes, mais ces optimismes n’ont pas empêché le précédent dialogue de capoter. Le peuple togolais leur accorde quand même confiance espérant que cette fois-ci la classe politique togolaise est capable de faire un saut qualitatif pour sortir ce pays de cette crise lancinante.

 

Sans avoir commencé le dialogue à l’ANC on pense à la fin. Signe de naïveté politique ? En tout cas pour Patrick Lawson « Les conclusions seront transmises au gouvernement qui en est le destinataire. Nous pouvons les transmettre sous deux formes, soit sous forme de proposition de loi puisque nous sommes des parlementaires, pour les faire voter à l’assemblée nationale sera beaucoup plus facile, sera peut être également un projet de loi et puisque le gouvernement est là, comme facilitateur », a confié le 2ème vice-président du parti orange.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*