Rentrée scolaire : USET n’a pas encore dit son dernier mot

image_pdfimage_print

uset_grve


© togoactualite – A moins de trois semaines de la rentrée des classes au Togo, les enseignants qui sont les acteurs clés de cette rentrée se signalent. Réunis ce weekend en Assemblée générale, à Atakpamé, environ 90 km au nord de Lomé.
L’Union des syndicats de l’éducation du Togo (USET), principal syndicat du secteur pose comme condition de la sérénité à la reprise la satisfaction de ses revendications.
 
Ces revendications tournent autour du statut particulier du secteur qui est conditionné par l’adoption du statut général, le reversement des précomptes effectués pour faute de grève, le payement des primes de bibliothèques et de rentrées, le problème de la CNSS, des enseignants volontaires et les affectations punitives des délégués syndicaux.
 
L’USET ces derniers temps perturbé les cours dans l’enseignement public du Togo. Ces grèves avaient jeté les élèves dans les rues réclamant le retour de leurs enseignants. L’année dernière une de leurs grèves a obligé le gouvernement a fermé les établissements scolaires et prélever des précomptes sur les salaires des enseignants ce que ces derniers ont dénoncé estimant qu’ils ont repris les cours après la grève grâce à la médiation des députés.
 
A la suite de l’une de leurs dernières menaces, le gouvernement a ouvert des discussions avec l’USET sur leur revendication particulière mais ces négociations n’ont pas abouti comme le gouvernement c’était engagé avant la fin de l’année académique.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*