Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Répartition des 5 sièges de l’opposition à la CENI : Arc-en-ciel parle de « déformation de la réalité »

image_pdfimage_print

apevon_500

« Nous sommes surpris d’apprendre sur les médias qu’il y aurait de sérieuses divergences entre les députés ANC-ADDI et ceux de l’Arc-en-ciel à propos de la répartition des cinq (5) sièges devant revenir à l’opposition parlementaire dans la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Ces informations procèdent d’une déformation de la réalité ».

C’est en ces termes que la coalition Arc-en-ciel répond au travers d’un communiqué parvenu à l’Agence de presse Afreepress, à l’information selon laquelle il y aurait une incompréhension entre le Collectif « Sauvons le Togo » (CST) et Arc-en-ciel sur la répartition de ces 5 sièges de l’opposition parlementaire au sein de la CENI.

Le communiqué continue en soutenant que « les députés Arc-en-ciel rappellent avoir attiré l’attention du pouvoir sur les difficultés de recomposition de la CENI si les graves anomalies qui entachent le statut de l’opposition ne sont pas corrigées, notamment celles qui permettent à une formation politique qui siège au gouvernement de se proclamer au même moment de l’opposition et de bénéficier ainsi d’une partie du quota devant revenir à cette dernière ».

Les députés Arc-en-ciel, face au silence qui fait suite à leur questionnement au président de l’Assemblée de savoir si « le quota de l’opposition est destiné aux formations politiques qui ne siègent pas au gouvernement ou qui ne lui apportent pas leur soutien », la coalition n’a pas envoyé de noms.

Pour rappel, à la suite de la demande adressée par Dama Dramani le 30 juin dernier aux partis poliques de faire parvenir à l’Assemblée nationale les noms de leurs représentants devant siéger à la CENI, un débat houleux serait intervenu entre le CST et la coalition Arc-en-ciel sur la répartition des 5 sièges que ces deux blocs constituant l’opposition parlementaire devaient avoir au sein de l’institution organisatrice des élections.

Selon les informations, une partie demande à avoir 4 sur les 5 sièges.

Telli K.

 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 17 juillet 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


Articles récents

:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer