Il est
Flash info :: | Marche de ce 04 octobre à Lomé: la foule des manifestants a considérablement grossi au point de jonction à Deckon, ce qui en a fait de nouveau une marée humaine. | | Deux corps ont été retrouvés dans le fleuve qui traverse la ville de Mango, les 22 et 23 septembre 2017, victimes de la répression des forces de l’ordre (Eric Dupuy). | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Réponse de la STT à Gilbert Bawara : il n’appartient pas aux travailleurs de revendiquer des infrastructures et équipements collectifs

image_pdfimage_print

stt_aout2014


A la suite du premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu, le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara a accusé ce mardi les grévistes de la Synergie des travailleurs du Togo (STT), de ne s’attarder que sur leurs revendications salariales au détriment des infrastructures et des équipements collectifs.Sur la même radio ce mercredi, deux (2) responsables de la Coordination de la STT, en l’occurrence les docteurs Gilbert Tsolenyanu et Atchi Walla ont exercé leur droit de réponse. Pour eux, c’est un raisonnement « abscons » que de demander aux agents d’exiger que le gouvernement dote les lieux de travail d’équipements au lieu de réclamer continuellement des meilleures conditions de vie et de travail.
 
« Il faut qu’on soit sérieux et qu’on élève le niveau du débat. C’est la responsabilité régalienne et le rôle premier de l’Etat de mettre en place les infrastructures qu’elles soient hospitalières, de l’éducation ou de l’administration générale. Ce n’est pas aux agents de débrayer un jour pour demander à l’Etat de mettre en place les infrastructures », a déclaré le premier responsable du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), Dr Walla.
 
« Je comprends très bien les propos du ministre de l’Administration territoriale que je salue au passage, parce qu’ils ne se font pas soigner dans les hôpitaux publics. Ils dépensent des millions du contribuable togolais dans les évacuations sanitaires. Au même moment, ces contribuables vont dans les hôpitaux sur place et meurent », a laissé entendre pour sa part, Dr Tsolenyanu.
 
Les mouvements de revendications de la STT ont conduit les élèves dans les rues. Depuis ce mercredi, les établissements scolaires sont fermés sur toute l’étendue du territoire national. La centrale syndicale fait une grève de trois (3) jours les 18, 19 et 20 février.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 19 février 2015


Catégorie(s) : Société
Tags : ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer