Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Réponse du Parti des Togolais à la CENI : « la CENI respecte la loi ou elle se déclare incompétente à gérer les élections »

image_pdfimage_print

olympio_parti_togolais


Il y a quinze (15) jours, le président du Parti des Togolais, Alberto Olympio, ingénieur informaticien de son état, est allé faire à la CENI, la demande du fichier électoral, conformément à l’article 60 du code électoral, en vue de le débarrasser des « imperfections » et des « doublons ».En réponse à cette demande, le 2ème rapporteur de la CENI, Seigneur Latif Kégbéro a déclaré au cours de la semaine dernière, sur les ondes de la même radio que la CENI ne peut donner aux partis politiques qui font la demande que le fichier électoral en PDF en vue d’éviter d’éventuelles «manipulations ».
 
Le Parti des Togolais persiste et signe, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) doit se plier aux dispositions de l’article 60 du code électoral togolais en mettant à la disposition des partis politiques qui en font la demande, le fichier électoral ou « elle se met au-dessus de la loi et se déclare incompétente à gérer l’élection au Togo ».
 
Telle a été en substance la réponse qu’a donnée mercredi sur la radio Kanal FM, Nathaniel Olympio, Directeur de cabinet du président du Parti des Togolais à l’institution organisatrice des élections au Togo sur l’accès ou non du fichier électoral.
 
Pour ce responsable du Parti des Togolais qui a investi en août 2014 Alberto Olympio comme candidat à la présidentielle de 2015, l n’est pas demandé à la CENI de donner le fichier à cette formation politique pour qu’un travail soit fait « dans un coin de laboratoire ».
 
« Nous voulons travailler avec les experts de la CENI. Nous allons identifier les anomalies et demander à la CENI de procéder à la rectification », a-t-il précisé.
 
Ce qui est demandé à la CENI, selon lui, c’est de mettre simplement en application la loi. « Nous insistons parce que nous avons constaté que le fichier qui est constitué aujourd’hui, se fait sur la base d’un outil qui n’est pas fiable parce qu’il offre la possibilité qu’une même personne puisse s’inscrire plusieurs fois. Si le système permet de prendre les empreintes des 10 doigts, personne ne doutera du fichier qui sera fiable à 100% », a relevé le Directeur de cabinet.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Publié le 11 février 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer