Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Report de la rentrée : les femmes du marché d’Agbadawonou expriment leur mécontentement

image_pdfimage_print

mecontentement_femmes_report_rentree


La décision du gouvernement de rallonger le congé de Pâques jusqu’au 4 mai 2015, continue de susciter des réactions au sein de la société civile.Ce mardi devant les locaux de la direction du nouveau marché d’Agbadawonou, les femmes dudit marché ont organisé un sit-in au cours duquel elles ont exprimé leurs mécontentement suite à cette décision du gouvernement, a constaté un reporter de l’Agence de presse Afreepress.
 
Leur souhait de rencontrer la directrice générale du marché n’a pas été comblé à cause de l’indisponibilité de celle-ci.
 
« Nous réclamons simplement que nos enfants retournent en classe, nous avons envoyé nos enfants à l’école pour un avenir meilleur, nous disons que notre président à qui nous avons fait confiance en 2005 prête oreille à la STT qui regroupe les enseignants et les médecins » a souhaité Tchakoura Larba, l’une des mobilisatrices des femmes.
 
Selon elle, c’est inconcevable qu’en 2015 une femme, en allant accoucher, perde la vie ou celle de son enfant à cause de l’absence de médecins ou d’infrastructures vieillissantes ou même en manque.
 
« Nous pensons que le président de la République n’est pas au courant de toutes les revendications des travailleurs et nous les femmes, nous avons décidé d’aller vers lui pour lui donner nos doléances. Ici au Togo, notre éducation nous recommande d’être des enfants soumis, nous avons espéré et fait confiance au chef de l’Etat et à nos gouvernants pensant qu’ils allaient trouver un compromis à ce problème, mais hélas nous avons entendu en vain et la grande surprise est que nous remarquons que ça va de mal en pis » a-t-elle déploré.
 
Convaincues qu’on ne les laissera pas aller présenter leurs doléances de « vive voix » au chef de l’Etat, ces femmes vont continuer à marcher jusqu’à satisfaction des revendications des travailleurs « Demain mercredi déjà à 7 heures, nous serons à Déckon pour manifester, nous ne rentrerons pas à la maison tant que le président de la république ne nous aura reçues » a-t-elle prévenu.
 
« Ouvrez les écoles pour les enfants, papa maman s’il vous plaît prêtez oreilles aux revendications de la STT », « des soins médicaux pour les femmes », « tant vaut la femme, tant vaut la nation, ce que femme veut, Faure veut », le moral des femmes du grand marché est en berne, sauvons-les », « respectons la terre de nos aïeux, tant de sang versé, tant de sueur versée pour la paix au Togo » voici entre autres, ce qu’on pouvait lire sur les pancartes de ces femmes.
 
Modeste K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Publié le 8 avril 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer