Salem Nyamadé, 7ème victime d’un réseau « crapuleux » avide de sang humain

image_pdfimage_print

enlevement

Disparu le dimanche 25 mai dernier, c’est inanimé et sans vie qu’un petit garçon de trois ans et demi du nom de Salem Nyamadé a été retrouvé dans le village d’Agotimé-Nyitoè dans la préfecture d’Agou (vilage non loin de la frontière Togo-Ghana), a appris l’Agence de presse Afreepress.

Selon les témoins qui ont vu le corps inanimé et en état de putréfaction dans un champ à environ trois (3) kilomètres de la maison de cet enfant, il a été vidé de son sang.

« L’enfant a été retrouvé mort aujourd’hui dans un champ à trois (3) kilomètres de la maison. Le corps est en décomposition avec des chenilles un peu partout. En voyant le cadavre, toute porte à croire que le corps du petit garçon a été vidé de son sang avant d’être déposé. Ceux qui ont tué l’enfant, ont laissé par terre à côté du coton », a révélé un témoin.

La disparition du petit Salem a été signalée par son grand frère de huit (8) ans aux parents que c’est un individu non identifié qui est venu à la maison emporté son petit frère.

« Ces genres d’actes sont récurrents dans notre milieu. Cet enfant est la 7ème personne assassinée en l’espace de quatre (4) ans dans notre localité. Chaque année, on assiste toujours à ces actes crapuleux. Et chaque fois, c’est toujours les hommes qui sont tués. Mais Salem Nyamadé est le plus jeune des victimes. Le grand frère du chef canton même a été tué et son sexe emporté », a ajouté un riverain.

Face à cette situation, les populations exigent que les autorités en charge de la sécurité prennent une décision « louable » en renforçant la sécurité dans cette localité, « afin de démasquer les réseaux d’assassins sans foi ni loi, qui écourtent tragiquement la vie des paisibles citoyens « .

Bernadette A.

 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*