SCAPE : L’heure du bilan après un an de mise en œuvre, des « avancées significatives »

image_pdfimage_print

scape_juin2014_bilan

Des représentants de l’administration centrale et régionale, des institutions de la République, des organisations de la société civile, du secteur privé et des partenaires techniques et financiers sont depuis ce mardi en atelier pour la validation du rapport-bilan 2013 de la mise en œuvre de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE), a constaté l’Agence Savoir News.

 

C’est le Ministre de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire Mawussi Djossou Sémodji qui a officiellement ouvert les travaux en présence du Chef de la Délégation de l’Union Européenne Nicolas Berlanga Martinez, de la Représentante Résidente du PNUD au Togo Khardiate Lo Ndiaye et du Secrétaire Technique du DSRP Paul Koubalékota Kamaga.

 

« Nous sommes heureux de vous revoir remobilisés ce jour pour évaluer le chemin parcouru, afin d’envisager plus sereinement notre avenir commun, celui que nous avons choisi de construire à travers notre stratégie nationale de développement à moyen terme », a déclaré M. Sèmodji à l’endroit des participants.

 

Pour le ministre, le rapport-bilan 2013 provisoire, note « des avancées significatives » comme l’alignement de toutes les politiques de développement sur les orientations de la SCAPE. Beaucoup d’efforts restent cependant à fournir pour une mise en œuvre efficiente de la SCAPE.

 

« Toutefois, il nous faut reconnaître que des goulots d’étranglement persistent et limitent la portée des résultats. C’est pourquoi nous devons, avec un recul objectif, identifier avec précision les mesures à prendre pour lever progressivement ces contraintes » a-t-il expliqué.
Le Secrétaire Technique du DSRP s’est voulu optimiste quant à l’issue des travaux.

 

+Je veux exprimer+, a-t-il indiqué, qu’au terme des deux jours de cet atelier, « nous puissions disposer d’un rapport bilan consensuel, reflétant ce que nous avons réalisé durant l’année écoulée avec des recommandations pertinentes et réalistes dont l’application permettra de renforcer l’efficacité, l’efficience des actions de développement dans nos secteurs et domaines respectifs ».

 

Cet atelier national de validation du rapport-bilan 2013 de la SCAPE intervient après la validation – du 19 au 23 mai dernier- des rapports intermédiaires des 5 axes de la SCAPE à savoir : l’agriculture, le commerce, l’industrie, les mines et l’artisanat.

 

« Le rapport-bilan qui sera examiné (…) dresse l’état de mise en œuvre des projets et programmes inscrits dans la SCAPE, analyse les capacités de mise en œuvre et recense les recommandations à l’endroit des acteurs de développement » précise le communiqué de presse rendu public au terme de la cérémonie d’ouverture.

 

La SCAPE, pour mémoire a été adoptée par le gouvernement le 29 août 2013 et l’ensemble des activités de suivi évaluation est appuyé par le volet 1 du PAI2 financé par l’Union Européenne et mis en œuvre à travers le PNUD et le Ministère de la Planification, du développement et de l’aménagement du territoire. FIN

 

En Photo : Les officiels lors de la rencontre ce mardi 17 juin 2014

 

Anani Elom AGBOH

 

Savoir News

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*