Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Scrutin présidentiel: Faure recherche le fait accompli

image_pdfimage_print

faure_campagne_notse


Un grand cafouillage entoure la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 25 Avril. Les travaux ont été suspendus hier soir alors que les commissaires de la CENI n’arrivent pas à accorder leurs violons sur la validité des résultats de certaines localités qui, selon l’opposition sont entachés de “graves irrégularités”. Mais les partisans du pouvoir tentent de faire du forcing. Moins de 10% des résultats étaient proclamés par la CENI plaçant en tête le candidat de l’UNIR. La presse internationale a largement relayé ces résultats alors qu’ils ne sont pas représentatifs du corps électoral. On semble faire fi de la crise électorale qui couve et des graves tensions qui minent la commission électorale.

ceni_resultats_pa
Taffa Tabiou le président de le CENI: cet obligé du pouvoir serait prêt à tout pour proclamer les résultats litigieux
 
Si la CENI parvient à rendre publics les résultats soient-ils litigieux, le candidat Faure Gnassingbé, déjà plébiscité par le logiciel de traitement des résultats SUCCES aurait un avantage dans le contentieux qui se profile à l’horizon. Aussi la stratégie dans son camp est de faire passer Jean-Pierre Fabre comme un mauvais perdant.
 
A la CENI, les représentants de l’opposition ne veulent pas laisser le fait accompli s’installer. Aussi tentent-ils par tous les moyens d’empêcher la proclamation des résultats qui n’ont pas été avalisés. Hier, les deux parties ont failli en venir aux mains, à en croire les propos belliqueux échangés entre Francis Pedro Amuzun et des membres de la CENI représentant UNIR. Le général Sangaré face à cette montée d’adrénaline semble désarmé.
 
Nous sommes à l’orée d’une nouvelle crise électorale et politique et l’opposition peut à tout moment appeler ses militants à descendre dans la rue pour protester contre les “manœuvres” du pouvoir.
 
Hier, le candidat Fabre a adressé une lettre à la CENI lui demandant l’annulation des résultats dans une dizaine de localités.
 
Joséphine Bawa
 
source : Le Temps
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 28 avril 2015


Catégorie(s) : Politique
Tags : , , , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer