‘Si Faure Gnassingbé respectait les togolais…il ne serait plus président’

image_pdfimage_print

cap2015_campagne_atakpame


« Nous avons perçu un vaste mouvement, un mouvement de fond en faveur du changement. Depuis le nord nous avons fait des meetings, nous avons reçu un accueil inhérent à Sokodé, Atakpamé, Bafilo, pas seulement dans les chefs-lieux des préfectures, mais dans les cantons, dans les villages où nous disons attention, il faut rester concentrer, il ne faut pas se disperser pour pouvoir concrétiser cette aspiration au changement ».
 
C’est ce qu’a déclaré samedi Jean Pierre Fabre à son arrivée à Kpalimé sur le terrain de foot de Noumétoukondi après des meetings à Danyi et Adéta. Avant ce meeting, le candidat du CAP 2015 s’est offert un bain de foule à la faveur d’une caravane qui a sillonné les grandes artères de la ville de Kpalimé.
 
Jean Pierre FABRE était accompagné du président du Pacte socialiste pour le renouveau (PSR), Me Abi Tchesa, son vice-Directeur de campagne. Me Tchessa a salué la mobilisation des militants et a appelé à l’alternance et au changement en 2015 incarnés par Jean-Pierre Fabre
 
Prenant la parole, le candidat s’est félicité de a mobilisation de ses partisans et y voit un signe de victoire le 25 avril prochain. Ainsi il a fustigé la gouvernance de Faure Gnassingbé qui a laissé les togolais baigner dans la misère depuis des décennies.
 
« Si Faure Gnassingbé respectait les Togolais, après 40 années de son père et 10 ans de son pouvoir, il ne serait plus président » a déclaré M. Fabre
 
La campagne électorale se poursuit jusqu’au 23 avril prochain.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*