Sit-in des jeunes du quartier Agoè-Cacaveli devant le domicile du Ministre Bodjona

image_pdfimage_print

sit-in-bodjona


© togoactualite – Comme annoncé, les résidant du quartier Agoè-Cacaveli, ont observé ce matin un sit-in devant le domicile du « Ministre Grand format », Pascal Bodjona. L’ancien directeur de cabinet du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, est accusé d’être impliqué dans une affaire dite « d’escroquerie internationale ».
 
Mais pour les soutiens du Ministre il s’agit d’une machination judiciaire dont le but est d’écarter un adversaire politique devenu très gênant.
 
C’est ainsi que malgré la pluie qui s’abat sur la capitale, ils étaient là pour démontrer leur soutien au Ministre.
Sur leur banderole, on pouvait lire « la justice doit être libre », « M. Bodjona le peuple même fera votre lutte », « Ministre Grand format l’affaire d’escroquerie c’est pour vous salir ».
Pour Maxi Damtaré, le président du fan club Pascal Bodjona, il s’agit d’une manifestation spontanée des habitants du quartier Cacaveli-Agoè pour démontrer leur soutien au ministre.
 
« Le Ministre Bodjona a une affaire qui traine devant la justice dont ses droits sont violés, c’est l’occasion pour nous de lui manifester notre soutien, pour lui dire qu’il n’est pas seul. Car c’est une affaire qui concerne tout le monde. Quel qu’en soit ton bord politique, la question de violation des droits de l’homme intéresse tout le monde. Aujourd’hui, c’est lui, demain ça peut être quelqu’un d’autre, si nous ne mobilisons pas cela va continuer de génération en génération. Il faut vraiment que tous les Togolais se soudent comme un seul homme pour que les violations dont le ministre Bojdona, est victime cessent ».
 
Après quelques heures de manifestations dans la pluie, les jeunes se sont dispersés tout en promettant de revenir dans un bref délai.
 
Notons que Pascal Bodjona n’est pas sorti pour accueillir les manifestants.
Bodjona était un des bras droits du chef de l’Etat dont il a été le tout premier directeur de cabinet. Tombé en disgrâce parce qu’on le soupçonne d’avoir des ambitions présidentielles, une affaire d’escroquerie est pendue à son coup alors les principaux accusés dans cette affaire son dans la nature. Le ministre a récemment demandé à ses avocats de saisir la Cour de justice de la CEDEAO.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*