Social : face aux menaces de grève, le PM mise sur la diplomatie

image_pdfimage_print

stt_14012015-2


© togoactualite – La Synergie des travailleurs du Togo (STT) fait toujours planer la menace de grève sur l’administration togolaise. La semaine dernière lors d’une assemblée générale, cette Synergie a accordé une trêve de 48 h au gouvernement pour tomber d’accord avec le syndicat sur le reste de leur plate forme. Passé ce délai, les travailleurs regroupés dans ce syndicat menacent d’observer de nouveau une grève de 72h du 28 au 30 Janvier prochain.
 
Mais comme à chaque fois que le gouvernement a le feu au cul, il attend toujours la veille de l’entrée en vigueur de la grève pour appeler le syndicat, ce 27 janvier veille de la grève, n’a pas dérobé à la règle. C’est ainsi que le Premier ministre Ahoomey Zunu a reçu à son cabinet la Coordination de la Synergie. La délégation était conduite par Mme Nadouvi Lawson, la Coordinatrice de la STT et comprenait Drs Atchi Walla et Gilbert Tsolényanu.
 
Au cours de la rencontre, le PM prétextant un malentendu avec les centrales qui n’étaient pas présentes à la réunion a demandé à la STT de se retrouver ensemble avec ces centrales jeudi prochain pour examiner les points en suspens.
 
« Nous constatons que vous lancez des mots d’ordre de grève à tout moment et que vous les exécutez même quand nous sommes en situation de vous proposer des réponses à vos revendications. Mais là je fais le constat cet après midi qu’il y a un malentendu puisque vous avez demandé cette réunion, je vous l’avais même annoncé avant de partir donc ce n’est pas une réunion qui vous surprend.
 
Mais j’ai vu qu’il y a un malentendu le message n’est pas bien passé. Les centrales ne sont pas présentes parce que ces problèmes, il faut les régler devant vous tous. Je voudrai vous demander pour qu’on puisse prendre contact avec les centrales et nous retrouver jeudi », a déclaré le PM.
 
Pas si sûr que cette rencontre réussira à désamorcer la grève car à la STT c’est la base qui lance et désamorce des mots d’ordre de grève. Or aucune assemblée générale de cette base n’est prévue avant jeudi. Alors on peut encore espérer que l’administration togolaise sera de nouveau perturbée au cours de la journée de demain.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*