La STT fait planer la menace de grève dans l’administration

image_pdfimage_print

stt_greve


© togoactualite – La Synergie des travailleurs du Togo (STT) laisse la porte ouverte à une grève générale dans la fonction publique. C’est le principal enseignement de l’Assemblée générale organisée par cette Synergie vendredi 18 juillet 2014 au Centre communautaire de Tokoin à Lomé.
 
Les fonctionnaires togolais sont arrivés à cette perspective à la suite de l’échec de l’entretien avec le Premier ministre Ahoomey-Zunu sur certains points de leur plateforme restés en suspense. Les points de désaccord concernent la grille indiciaire, le redressement du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et les autres points de la plateforme.
 
En début de semaine, le Premier ministre a rencontré à son cabinet les responsables des centrales syndicales mais la rencontre n’a pas permis d’aplanir les divergences entre le gouvernement et ses partenaires sociaux.
 
Nous pensons que le gouvernement n’est pas disposé à redresser la grille comme nous le souhaitons. C’est là nous marquons un désaccord avec le gouvernement parce que nous estimons qu’il faut redresser la grille pour rétablir l’injustice de 2008 et 2011 par rapport au SMIG ».
 
Mais la STT n’est pas fermée au dialogue. C’est pourquoi elle laisse un temps de manœuvre au gouvernement avant de recourir à l’arme du travailleur qu’est la grève et qui intervient en dernier ressort.
 
Dans ce sens, et pour remobiliser la base, la STT va de nouveau envoyer un courrier au gouvernement dans les tous prochains jours pour lui signifier son refus de sa grille, l’organisation de conférence de presse pour informer et sensibiliser l’opinion sur la situation. Enfin, la STT demande un soutien financier de sa base pour mener à bien cette lutte.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*