Togo Après intrusion musclée du SRI à l’UL, le Conseil extraordinaire de faculté se réunit

0
52


L’affaire des notes truquées aura effectué en une semaine, tout le monde en haleine. Dans un communiqué rendu public lundi après-midi, le Professeur Dodzi Kokoroko a confessé avoir confié cette affaire académique de « notes truquées » aux services de renseignements et en appelait au calme à l’université après que son collègue professeur Ihou Wateba ait été livré à des traitements dégradants par le SRI.
«…En accord avec le décanat de la FSS (Faculté des Sciences de Santé), l’expertise de la Gendarmerie nationale, par ailleurs saisie de la même affaire par des plaintes ayant le même objet, a été sollicitée, le 29 septembre », a confie Dodzi Kokoroko, Président de l’Université de Lomé dans un communiqué.
Le professeur Ihou Wateba qui a subi des traitements que lui seul peut décrire, avait fait une crise et était hospitalisé depuis le deuxième jour de sa détention. Suite à la pression de ses collègue et toute la mobilisation du monde de travail et du SYNPHOT, la détention préventive a été levée et les deux étudiants gardés par les services de renseignements également libérés dans la nuit de lundi.
Et l’Université de Lomé d’organiser pour ce matin un conseil extraordinaire de faculté auquel devraient prendre part, « tous les Enseignants de rang A, le collège des Enseignants de rang B, et le représentant du Personnel Administratif, Technique et de Service de la FSS » sous l’égide du ministre en charge des Enseignements Supérieurs et le Président de l’Université de Lomé.
Les services de Renseignements vont-ils publier les résultats de leur enquête musclée ? Pour y répondre avec précision, il faut revisiter l’histoire des enquêtes ouvertes au Togo.
A. Lemou
 
icilome / http://news.icilome.com/?idnews=847157&t=apres-intrusion-musclee-du-sri-a-l-ul,-le-conseil-extraordinaire-de-faculte-se-reunit
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire
Entrer votre nom ici