Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Togo: Avec ou sans reformes l’ANC remportera les Elections d’Avril 2015

image_pdfimage_print

cap2015_tournee


« Nous irons à l’élection présidentielle et la gagner, n’en déplaise aux leaders du CAR qui, pour faire le lit à Faure Gnassingbé, cherchent à pousser les populations à l’abstention. »
 
La tournée nationale de Combat pour l’Alternance Politique en 2015 (CAP 2015) arrive dans la préfecture du Golfe, pour quatre jours, avec dix-neuf localités au programme. C’est une forte délégation de CAP 2015, composée de la Présidente, Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON de la CDPA, du candidat, Jean-Pierre FABRE de l’ANC, du porte-parole, Komi WOLLOU du PSR, du coordinateur, Georges-William KUESSAN de Santé du peuple, du représentant de Bassabi KAGBARA, Nabine GBARE du PDP et du responsable de la communication, Eric DUPUY de l’ANC, qui était ce samedi 21 février 2015, dans les localités de Kpogan, Avépodzo, Tamani et Adamavo. On notera la présence de trois députés : Isabelle Manavi AMEGANVI, Présidente du Groupe Parlementaire ANC, Alphonse KPOGO et Patrick JONDOH.
A la question de savoir s’il faut boycotter la présidentielle de cette année, les populations ont été unanimes et catégoriques : NON !!!
 
A Kpogan, Avépozo, Tamani et Adamavo, le candidat de CAP 2015, Jean-Pierre FABRE, a rappelé, en ces termes, la position des partis politiques membre de CAP 2015 : « Pendant des années, nous nous sommes battus, nous avons mobilisé les populations pour les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales prévues par l’APG. Où étaient-ils, ceux qui nous critiquent et nous insultent aujourd’hui ? Où étaient ces donneurs de leçon ? A CAP 2015, nous continuons la lutte pour les réformes, mais nous n’avons aucune intention de rester là, bras croisés en attendant que la victoire nous tombe du ciel. Si le régime RPT/UNIR s’obstine à refuser la mise en œuvre des réformes, avec les populations togolaises, nous irons arracher la victoire dans les urnes.
 
Avec une mobilisation générale, la victoire est possible dans les urnes. Aucune voix ne doit manquer au candidat de CAP 2015. Celui qui ne vote pas doit savoir qu’il fait le jeu des ennemis de l’alternance et qu’il vote par conséquent pour le candidat de RPT/UNIR. Nous, à CAP 2015, nous préférons mourir les armes à la main, sur le champ de bataille plutôt qu’au chaud dans un lit douillet. Car nous sommes des combattants. Et nous ne cautionnerons jamais ceux qui poussent au boycott pour offrir un nouveau quinquennat à Faure GNASSINGBE sur un plateau en or. En effet, les responsables du CAR, constants dans leur démarche, ont pour ambition affichée de réduire le taux de participation dans Lomé commune et dans la préfecture du Golfe qui représentent le tiers de l’électoral, en poussant les populations à l’abstention, offrant ainsi leur fameux troisième mandat à Faure Gnassingbé.»
 
Tour à tour, à Kpogan et à Adamavo avec Brigitte Kafui ADJAMAGO-JOHNSON, Avépozo avec le Professeur Komi WOLLOU et à Tamani avec le Dr Georges KOUESSAN, le ton est le même. Après une présentation de CAP 2015 et ses objectifs, chacun a insisté sur la nécessité de prendre massive part au prochain scrutin présidentiel qui sera déterminant pour l’alternance politique dans notre pays.
 
La condamnation ferme de déclarations irresponsables de certains partis politiques est unanime. Georges KOUESSAN a pour sa part tenu à préciser que : « les réformes réduites à leur plus simple expression, à savoir, la limitation du mandat présidentiel et le scrutin à deux tours, ne peuvent en aucun cas, à elles seules, assurer la transparence et l’équité du prochain scrutin présidentiel. Certains, avec la même constitution et dans les mêmes conditions ont pris part à la présidentielle de 2010 et aux législatives de 2013. De qui se moquent-ils ?
 
Pour nous, les réformes politiques, ce sont réformes constitutionnelles, les réformes des institutions notamment celles qui interviennent dans le processus électoral et les réformes du code électoral. Ceux-là qui gesticulent ne pensent qu’aux deux tours avec l’espoir d’être seulement présent au premier tour
 
source ANC Togo
 

Commentaires

comments

Publié le 24 février 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*


Obama et le PDG de Facebook

Obama taquine le jeune PDG de Facebook cravaté


Mme ADJAMAGBO: La CENI, pour être efficace, travailler de manière impartiale, doit être indépendante

Le conclave sortira un document. Attendez que nos pourparlers prennent fin et vous aurez ce document


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer