Il est
Flash info :: | La coalition de 14 partis d’opposition annonce une nouvelle journée “Togo Mort“ sur vendredi prochain. | | La rentrée scolaire 2017-2018, initialement prévue le 25 septembre, a été repoussée au 02 octobre (Gouvernement). | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

TOGO : Beaucoup de « gagnants » pour la mascarade du 25 Avril

image_pdfimage_print

apevon_abass


Le jeune Timonier, Faure Gnassingbé ne serait pas le seul « vainqueur » de la mascarade électorale du 25 avril dernier. Beaucoup s’estime gagnants de ce sordide braquage électoral. On ne va pas revenir sur les péripéties qui ont marqué cette parodie d’élection et qui ont abouti à la proclamation des résultats préfabriqués en faveur de Faure Gnassingbé.
 
Les institutions impliquées dans l’organisation du scrutin, la CENI et la Cour Constitutionnelle étant toutes inféodées au parti au pouvoir, il n’a pas été très difficile pour ces structures assujetties de déclarer Faure Gnassingbé vainqueur du scrutin après un tour de passe-passe entre Taffa Tabiou et Aboudou Assouma.
 
Jean-Pierre Fabre aussi a été déclaré vainqueur du même scrutin par les autres membres de la CENI considérés comme des parias par Taffa Tabiou et les autres. Il y a donc deux présidents pour le Togo : Faure Gnassingbé qui s’est imposé par la force et les fraudes, et Jean-Pierre Fabre qui s’estime légitimement élu au vu des résultats des Céli.
 
Mais à côté de ces deux « présidents », se trouvent ceux qui n’ont pas participé à l’élection, mais qui estiment aussi avoir gagné. Il s’agit de Me Dodji Apévon, leader du CAR et d’ Abass Kaboua, du funeste front dénommé « Tsoboe » qui avaient appelé au boycott du scrutin.
 
Me Dodji Apevon était le premier à se fendre d’un communiqué dans lequel il se félicitait du taux d’abstention. Selon lui, un électeur sur deux aurait boudé l’élection, ce qui est une grande victoire pour son parti qui n’a plus dépassé le score de trois pour cent (3%) depuis les législatives de 1994. Depuis deux décennies donc. Espérons que le parti ne se résolve désormais à boycotter toutes les élections au Togo.
 
Abass Kaboua aussi proclame que c’est le front « Tsoboé » qui est le grand vainqueur. « Aujourd’hui, non seulement l’histoire nous donne raison, mais aussi la population a écouté l’appel que le front Tsoboé a lancé », darde-t-il. Qui a finalement gagné l’élection du 25 avril ???
 
Source : [07/05/2015] Liberté
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 8 mai 2015


Catégorie(s) : Politique
Tags : , , , , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer