Le Togo et le Burkina Faso échangent des expériences militaires

image_pdfimage_print

yark

Quarante-trois (43) élèves officiers de l’académie militaire Georges Namoinou du Burkina Faso ont été reçus par le ministre en charge de la sécurité, le colonel Yark Damehame depuis le début de la semaine, a appris l’Agence de presse Afreepress auprès des responsables dudit ministère.

Conduit par le colonel Yves Thiombiano, officier responsable de cette école militaire, ce voyage d’études permettra aux élèves officiers de comprendre le fonctionnement de certaines structures du ministère togolais de la sécurité.

Pour le responsable de cette promotion d’une douzaine de nationalité, cette sortie est enrichissante.

« Promotion d’une douzaine de nationalité, ce sont des officiers recrutés avec la licence pour deux ans de formation. Ils seront faits sous-lieutenants d’ici fin septembre prochain si le président juge qu’ils sont prêts pour cela. Ce voyage d’étude est une expérience qui nous enrichit et nous permet de voir la manière de s’organiser et de travailler des autres », a confié Yves Thiombiano.

Le ministre, Yark Damehame a pour l’occasion, souligné l’importance de la coopération militaire entre les pays africains, coopération qui selon lui, contribue au maintien de la paix et la sécurité sur le continent.

Aux jeunes officiers, le ministre a réitéré son désir de les voir devenir une bonne relève pour les Etats qu’ils représentent.

« Nous avons été instruits par nos premiers responsables de cultiver la coopération au niveau des forces de sécurité de défense dans l’intérêt de nos populations. Nous avons beaucoup de choses à partager, beaucoup de réalités qui nous sont communes entre le Burkina Faso et le Togo. Nous devons à travers notre manière de servir tous les jours, briser cette frontière artificielle qui existe entre nos deux pays, dans l’intérêt de nos populations », a-t-il dit.

Pendant leur séjour, les élèves officiers vont découvrir les différents départements du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, notamment l’office de répression du trafic illicite des drogues et du blanchiment et le corps des sapeurs pompiers.

Mao R.

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*