Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Togo-Exclusi f: la STT se retire du comité de suivi

image_pdfimage_print

lawson_stt


La Synergie des Travailleurs du Togo (STT) a décidé de retirer son représentant du comité de suivi mis en place par le gouvernement togolais il y a huit jours, pour poursuivre les discussions autour du relevé de conclusions du 20 février dernier.
 
La Coordinatrice de la STT, Nadou Lawson Oloukounle, visiblement exacerbée par les nombreuses attaques de la part du gouvernement ces jours-ci, a décidé de se retirer du comité de suivi dans lequel elle siégeait jusqu’à présent au titre de la centrale qu’elle dirige. Une lettre en ce sens a été déposée ce matin sur la table du gouvernement, a appris kusasanews auprès de la coordination.
 
« Ces derniers jours, le ministre de l’enseignement supérieur Octave Nicoué Broohm l’a assez accusée d’avoir signé un accord avec le gouvernement, et de refuser son application. Exacerbée par ces accusations qui se sont amplifiées le week-end et ce début de semaine, elle a décidé de se retirer du comité de suivi », nous a confié une source proche de la coordination.
 
N’empêche, la STT a décidé de prendre part à la rencontre de cet après-midi entre le gouvernement et les autres centrales syndicales pour tenter de trouver des solutions aux réclamations des fonctionnaires. Madame Nadou Lawson Oloukounle se fera accompagnée à cette rencontre par deux autres membres de la coordination. Pendant ce temps, la base se retrouve au centre communautaire de Tokoin pour une assemblée générale extraordinaire dans le but de faire le point des derniers développements de leurs mouvements.
 
Le gouvernement dans un communiqué rendu public le vendredi 27 février dernier sur la télévision togolaise, a menacé de sanctionner tout fonctionnaire qui observera le mot d’ordre de grève de la STT de cette semaine. Pour le gouvernement, cette nouvelle grève sort du cadre syndical et viole les dispositions en vigueur en la matière. Laquelle menace n’a pas empêché les travailleurs d’observer le sit-in de ce lundi matin dans les services publics.
 
source : kusasa news
 

Commentaires

comments

Publié le 3 mars 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer