Togo – Importation des produits pétroliers et pillage à grande échelle : Qui protège le clan Adjakly ?

image_pdfimage_print


Son nom et celui de son fils sont incontestablement liés à la mafia qui régente le secteur pétrolier du Togo, engrangeant des milliards sur le dos de l’Etat et à la grande souffrance des consommateurs. Le père Francis SossahAdjakly( 72 ans), est ancien cadre d’une société pétrolière au Togo. Il porte le titre de Conseiller technique du ministère du Commerce et Coordonnateur des activités pétrolières. Le fils Fabrice AffatsawoAdjakly, est sans aucune attribution officielle, mais assiste son père dans sa tâche. Le père et le fils sont propriétaires d’une société dénommée Management Hydrocarbure SARL créée le 14 septembre 2016.

Logée dans l’immeuble de la SGI derrière le siège de l’OTR (Office togolais des recettes), l’objet de la société se décline comme suit : « Toutes opérations généralement quelconques pouvant concerner directement ou indirectement l’achat, la vente, l’échange, l’importation, la consignation, l’emmagasinage, le warrantage, le transport de tous produits non prohibés, marchandises, denrées et objets de toute nature et toutes provenances. La représentation commerciale sur tous les plans ; le commerce général, l’import-export, transit, gestion logistique, achat et vente, marketing, gestion immobilière et autres, etc. » Comme on peut le constater, c’est un société fourre-tout, une espèce d’alimentation générale où on trouve un peu de tout.

Le capital social est à 10 millions de francs CFA. Parallèlement à cette première société commune, le fils Fabrice Adjakly est propriétaire d’une autre, TERIM CONSULT SARL U créée le 26 août 2014 et qui fait aussi un peu de tout. Ce monsieur et son fils à la tête d’une véritable mafia sont les cerveaux du système d’importation des produits pétroliers depuis que l’Etat s’est arrogé la responsabilité de le faire au détriment des sociétés pétrolières. Le repaire de leur structure, c’est le sous-sol du ministère du Commerce chargé du secteur privé. Un lieu placé sous haute sécurité, tel un bunker difficile d’accès.

Le sieur Francis SossahAdjakly opère sans aucun contrôle, même pas celui du ministre de tutelle. Libre de tout contrôle, lui et son fils collectent l’argent de l’Etat sur les produits pétroliers qu’ils mettent sur les comptes de leurs sociétés personnelles. Ces milliards sont ensuite placés en DAT ( Dépôt à terme) à Ecobank. Selon plusieurs sources, plus de 200 milliards passent sur leurs comptes chaque année. Si on applique les intérêts estimés à 6% sur ce montant, on peut se faire facilement une idée de ce que ce réseau pille et ce que le Trésor public perd. Les surfacturations effectuées sur les commandes des produits pétroliers et le système de fraude mis en place feront l’objet d’un autre article.

Mais, faut-il déjà le rappeler, le système mis en place par ce clan qui règne sur le secteur pétrolier du pays est sans commune mesure. Même les frais de location de leur société Management Hydrocarbure logée dans l’immeuble SGI, sont à la charge de l’Etat. Dans un article paru la semaine dernière, le confrère Liberté a mis en exergue la dérogation qui a permis au sieur Francis Adjakly et son comité de gérer 10 milliards de francs CFA entre janvier 2015 et octobre 2017 sur les commandes des produits pétroliers. Naturellement avec tous ces milliards détournés, la famille Adjakly investit dans les acquisitions immobilières au Togo, en Afrique du Sud et en Europe. Qui protège ce clan dans ses magouilles ? La question mérite d’être posée lorsqu’on sait qu’en déchargeant les pétroliers et en expulsant le groupe Shell, l’Etat a mis en avant l’argument d’un secteur stratégique.

Comment un secteur aussi stratégique peut-il être laissé dans les mains d’un monsieur et son fils qui en font ce que bon leur semble? Bon à suivre !
 
source : L’Alternative
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*