Togo: l’opposition divisée cherche à se rassembler

image_pdfimage_print

cst_aec_27juin2014


Alors que la présidentielle, prévue en avril, approche, les initiatives se multiplient au sein de l’opposition pour tenter de surmonter les désaccords. L’opposition togolaise est, en effet, divisée par les querelles intestines et les différents camps se font la guerre par médias interposés.
 
Depuis quelques jours, le fossé se creuse entre les principaux partis de l’opposition à l’Assemblée nationale. En cause, cette question : faut-il participer à la prochaine élection présidentielle sans les réformes limitant à deux les mandats présidentiels et fixant le scrutin à deux tours ? La question divise et les positions sont tranchées dans le camp de l’opposition.
 
Face au désordre que la situation crée, des voix s’élèvent pour sauver ce qui peut l’être encore. Mohamed Tchassona-Traoré, ancien membre de la coalition arc-en-ciel et candidat déclaré, appelle les anciens ténors comme Edem Kodjo, Yaovi Agboyibor, Léopold Gnininvi et Bassabi Kagbara au secours.
 
« Devoir pastoral et citoyen »
 
Le pasteur Charles Klagba, de l’Église méthodiste, s’investit aussi depuis plusieurs semaines. « C’est un devoir pastoral et citoyen », confie-t-il pour créer des lendemains meilleurs pour le pays et il y croit. Le pasteur Charles Klagba multiplie les rencontres dans sa paroisse.
 
Signe que la tension monte. Le week-end dernier, le leader du Comité d’action pour le renouveau, Paul Dodji Apévon, a été agressé par des jeunes qui l’accusaient pour ses prises de position. Les sages interpellés dans ce débat n’ont, pour l’instant, pas encore réagi.
 
source : RFI
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*