Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Togo-Présidentielles 2015: malgré l’intervention de l’OIF, 3 électeurs fictifs sur 4 voteront (Communiqué de Synergie-Togo)

image_pdfimage_print

ceni_oif

Communiqué

 
Le Comité de consolidation et de vérification du fichier électoral, mis en place le 27 mars 2015 par la mission d’expertise conduite par l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie), a rendu son rapport et annoncé un corps électoral définitif de 3,5 millions d’inscrits, soit une réduction de 100 000 électeurs par rapport à l’estimation initiale annoncée par la CENI à l’ouverture du processus de révision des listes électorales. Cette réduction ne constitue pourtant que le quart (¼) de la fraude au fichier, estimée à 400 000 électeurs fictifs par Synergie-Togo, sur la base de l’annonce initiale de la CENI. La fraude au fichier avant scrutin est ainsi ramenée, pour l’élection présidentielle du 25 avril 2015 de 13 à 10% du corps électoral en moyenne, avec des disparités importantes selon les préfectures (voir figure jointe). Les disparités ainsi constatées auraient pu permettre, via une approche terrain, de corriger significativement les anomalies du fichier électoral.
 
Mais faute de temps, la mission d’expertise de la Francophonie se contente de relever les limites de ses travaux en 8 points : aucune analyse du code électoral, aucun contrôle des procédures d’utilisation des kits sur le terrain, aucun contrôle de qualité de la saisie, aucun contrôle sur les kits déplacés pour enregistrer des personnes en dehors des CRV (centre régional de vote) prévus et autorisés par la CENI, contrôle partiel de l’affectation des électeurs par CRV, aucun contrôle sur la chaine de validation d’une inscription, pas de tests directs sur la performance du matcher (outil de rapprochement), enfin des contraintes de temps liées au calendrier électoral.
 
La mission reconnait ainsi que ses travaux ne constituent pas l’audit approfondi que Synergie-Togo appelait de ses vœux dans son plaidoyer du 27 février 2015. En effet, Synergie-Togo avait estimé que le corps électoral pour les élections présidentielles de 2015 devait se situer autour de 3,2 millions d’électeurs, et recommandait un audit approfondi et une mise à plat du fichier électoral avant la tenue de l’élection.
 
Tout en se félicitant que la mission d’expertise de la Francophonie ait tenu à finaliser l’affectation des inscrits dans les 8994 bureaux de vote avant de rendre ses résultats, Synergie-Togo tient à préciser aux parties prenantes qui ont validé les conclusions et les recommandations du Comité de consolidation que le report de dix (10) jours de l’élection présidentielle, mis à profit pour vérifier le fichier électoral, n’améliore pas significativement les critères de transparence, de justice et d’équité reconnus par les standards internationaux.
 
En effet selon le rapport présenté le 7 avril 2015, plus de 75% des personnes inscrites sur les listes électorales le sont sans présentation d’une pièce d’identité. De ce fait, pour 75% des électeurs, il n’est pas possible d’attester de manière irréfutable, que les conditions fixées par les articles 40 et 41 de la loi électorale pour faire partie du corps électoral sont réunies.
 
Synergie-Togo exhorte en conséquence les parties prenantes, sous l’auspice des facilitateurs, à la mise en œuvre effective, avant la tenue des élections présidentielles, des « recommandations immédiates » validées par tous, notamment l’interdiction du « vote des omis ». C’est en effet par ce mécanisme que les autorités en charge des élections introduisent lors de la consolidation des résultats, les suffrages des bureaux de votes fictifs et les bourrages d’urnes et justifient a postériori les résultats globaux proclamés.
 
Tout en regrettant que son plaidoyer sur la remise à plat du fichier électoral du Togo n’ait pas été entièrement entendu, Synergie-Togo remercie l’OIF, qui, par son engagement, a permis de réduire un tant soit peu les fraudes habituelles par lesquelles le régime actuel se maintient au pouvoir. Synergie-Togo demande à l’OIF de continuer son œuvre d’accompagnement afin de garantir que la suite du processus électoral réponde aux standards internationalement reconnus.

 
Fait à Paris, le 13 avril 2015
Pour Synergie-Togo, La Présidente
Brigitte Ameganvi
 
À propos de Synergie-Togo : Association sans but lucratif, Synergie-Togo, créée à Paris en 2008, a pour objectif de contribuer au développement économique, social et culturel du Togo. L’association a pour mission de sensibiliser les membres de la diaspora togolaise quant à leurs responsabilités vis-à-vis de leur pays d’origine. Elle sert également de cadre de réflexion et d’actions mobilisant les compétences et expériences diverses en vue de la promotion des valeurs de solidarité, de démocratie et des droits humains.
 
SYNERGIE-TOGO - 2, Rue de Lancry 75010 Paris – Tél : 06 14 88 31 21
Association déclarée à la préfecture de Paris sous le n° 08/4443
contact@synergietogo.com – www.synergietogo.org – twitter: @SynergieTogo – facebook: www.facebook.com/SynergieTG
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 14 avril 2015


Catégorie(s) : Politique
Tags : , , , , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer