Le Togo reconnu pour ses efforts en matière de lutte contre la pêche illicite

image_pdfimage_print

peche


La Commission Européenne de lutte contre les activités de pêche illicite a reconnu que le Togo a pris avec succès des mesures visant à lutter contre les activités de pêche illicite, a appris l’Agence de presse Afreepress de la déclaration 14/314 de la Commission européenne chargée des affaires maritimes et de la pêche.
 
Ayant reçu en novembre 2012 un avertissement formel aux côtés du Belize, des îles Fidji, du Panama et du Vanuatu, le Togo ainsi que ces pays verront les mesures commerciales prises à leur encontre levées pour le fait que, selon les responsables de la commission, « ont pris des mesures concrètes pour remédier aux lacunes constatées et montré une volonté de parachever les réformes structurelles afin de lutter contre la pêche illicite ».
 
Par contre, la commission dirigée par Maria Damanaki interdit les importations des produits de la pêche en provenance du Sri Lanka afin de s’attaquer aux bénéfices commerciaux découlant de cette activité illicite.
 
Et pour cause, soutient la déclaration, le Sri Lanka n’a pu démontrer suffisamment qu’il lutte contre la pêche illicite déclarée et non réglementée (INN) ».
 
Pour le cas de la Corée, du Curaçao et du Ghana, la commission va prolonger sa coopération jusqu’à janvier 2015 en dépit de certains de certains progrès réalisés dans ces pays qui ont reçu un avertissement formel en novembre 2013 mais ayant besoin d’un délai supplémentaire pour procéder à des changements, selon la commission.
 
Selon les informations, la pêche illicite fait perdre plus de 170 milliards de francs CFA à l’Afrique de l’ouest.
 
Mao R.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*