Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Togo : réformes avant la présidentielle.

image_pdfimage_print

cst-manif-26-septembre-2012-10


Les organisations de la société civile ainsi que les partis de l’opposition togolaise annoncent une série de manifestions pour ce mois de novembre afin de contraindre les autorités du pays à opérer des réformes avant la présidentielle de l’année prochaine.

Il s’agit notamment de la limitation du mandat présidentiel à deux quinquennats, le scrutin uninominal à deux tours pour les législatives et les présidentielles ainsi que la recomposition de la Cour Constitutionnelle et de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication.
 
La Synergie des Organisations de Défense des Droits de l’Homme, qui regroupe une dizaine d’association de défense des droits de l’homme, estime que ces réformes doivent être un préalable à l’organisation de la présidentielle.
 
« Tous les togolais savent aujourd’hui que les réformes s’imposent pour notre pays parce que tant qu’il n’y a pas de reformes, les élections qui sont projetées enclencheront encore des violences et des violations des droit de l’homme», a fait remarquer Maître Claude Amégah, membre de la Synergie des Organisations de Défense des Droits de l’Homme.
 
La Synergie a annoncé mardi au cours d’une conférence de presse le début de la tenue d’une série de manifestations de rues pour le 28 novembre.
 
Les partis politiques de l’opposition eux, prévoient de descendre dans les rues le 21 novembre pour les mêmes raisons.
 
Les leaders religieux togolais, la Commission Vérité Justice et Réconciliation mais aussi la représentation de l’Union Européenne au Togo ont déjà insisté sur la nécessité de ces réformes.
 
Mais le projet de loi initié dans ce cadre par le gouvernement a été rejeté en juin dernier par les députés de la majorité présidentielle.
 
Le président togolais Faure Gnassingbé est arrivé au pouvoir en 2005, suite au décès de son père Gnassingbé Eyadema et après une présidentielle contestée par l’opposition.
 
Une contestation réprimée par le pouvoir et qui a fait plusieurs morts et des blessées.
 
BBC Afrique
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 11 novembre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer