Togo: rejet par la majorité d’une réforme empêchant le président de briguer un 3e mandat

image_pdfimage_print

faure_candidat


Au Togo, l’Assemblée nationale a rejeté lundi un projet de loi prévoyant la limitation du nombre de mandats présidentiels, ce qui devrait permettre à l’actuel président Faure Gnassingbé de briguer un troisième mandat en 2015, a constaté un journaliste de l’AFP.
 
Le projet de loi proposé par le gouvernement prévoyait six réformes de la constitution réclamées de longue date par l’opposition, dont celle envisageant une élection du Président « au suffrage universel direct et secret pour un mandat de 5 ans, renouvelable une seule fois ».
 
Les députés de l’union pour la République (UNIR, au pouvoir), majoritaires avec 62 sièges sur 91, ont voté contre cette réforme.
 
Porté au pouvoir par l’armée à la mort de son père, le général Gnassingbé Eyadéma, qui a gouverné le pays d’une main de fer pendant 38 ans, Faure Gnassingbé a remporté en 2005 et 2010 des scrutins présidentiels dont les résultats ont été contestés par l’opposition.
 
S’il n’a pas encore annoncé ses intentions pour la prochaine présidentielle, prévue pour le premier trimestre 2015, rien ne l’empêche dans l’actuelle constitution de briguer un troisième mandat.
 
La projet de loi rejeté par les députés de la majorité prévoyait également un mode de scrutin à deux tours pour la présidentielle (contre un seul dans l’actuel texte), la recomposition de la Cour constitutionnelle et de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).
 
Le collectif « Sauvons le Togo » (CST) et la coalition Arc-en-ciel – les principales formations d’opposition — ont manifesté pendant trois jours la semaine dernière pour réclamer la limitation du mandat présidentiel avec « effet immédiat ».
 
Des associations proches du pouvoir ont également manifesté lundi à Lomé pour exiger la candidature de Faure Gnassingbé en 2015.
 
ek/cdc/gg
 
AFP
 

Commentaires

comments

Une Réponse à "Togo: rejet par la majorité d’une réforme empêchant le président de briguer un 3e mandat"

  1. Mikodjime Tovi   1 juillet 2014 at 12 h 18 min

    La situation devient compliquee. Faure et son entourage font un jeu. Ce jeu ne doit surprendre personne. Que les deputes de UNIR ont rejete le projet de loi propose par le gouvernement: qui sont les deputes? Qui sont les membres du gouvernement? C’est les memes personnes qui font semblant de montrer que certains d’entre eux sont pour et que d’autres sont contre. C’est faut. Ui ls se sont entendus sur les conneries qu’ils sont en train de faire. Ce qu’ils font n’est pas une maniere de dire qu’ils font la politique. Mais ils montrent au monde entier qu’ils sont des gangsters et qu’ils jouent aux grands voyoux. Ce Faure finalement ne se donne aucun respect dans ce pays. Ce me demande comment ce monsieur arrive a s’ assoir parmi ces collegues presidents pour participer a des sommets des reunion des chefs d’Etats. Cela fait honte en tout cas.

    Répondre

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*