Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Togolaises, Togolais, Esclaves du clan GNASSINGBE, Libérons-nous.

image_pdfimage_print

faure_eyadema


Peuples du Togo, le rpt-unir n’aime pas l’émancipation, le progrès, pendant 50 ans ce parti, le clan Gnassingbé-Kodjo, apprécie l’utilitarisme des peuples du Togo en raison de son utilité, pour la création de la richesse que ce clan détourne à foison, en grande quantité, en énorme denier public, en crime économique incommensurable.
 
Le côté pile constitue un prédateur très froid, la machine à tuer, à torturer, à humilier, parce qu’il ne peut pas éprouver, de l’affection, ni partager la joie et la peine de nos peuples mais engendrer que la misère, la méchanceté, les situations mortifères, les souffrances, la peur, et développer en longueur de journée un bréviaire de mensonges pour manipuler les occidentaux sur la réalité togolaise.
 
L’autre côté face la pièce que représentent, EDEM KODJO-YAOVI AGBOYIGBO, les collabos de la dictature, eux ils préfèrent « les pots de viande de l’Egypte » aux bons vins fins et des champagnes de la France, aux meubles italiens, aux costumes de grands couturiers occidentaux, aux voitures de luxe, aux voyages en première classe qu’aux épreuves de l’émancipation que demandent nos peuples.
 
L’un et l’autre face du régime constituent la pièce maîtresse de la dictature qui opprime nos peuples depuis 50 ans.
 
Peuples du Togo, martin lutter King dans la force d’aimer définit l’esclave par celui qui craint de parler et détourner une vérité qui s’impose par la peur, la cupidité et la convoitise.
 
Esclave celui qui se conforte dans le conformiste matérialiste au lieu de le transformer par le renouvellement de l’esprit pour modeler la société et être le thermomètre qui indique la température de l’opinion majoritaire au lieu d’un thermostat qui transforme et règle la température de la société.
 
Peuples du Togo « TEM, EWE, MINA, KABIE, OUATCHI, ANA, IFE, BASSAR, LOSSO, MOBA, NAGO » mobilisons, comme un seul homme le samedi 25 Avril pour chasser du pouvoir le prédateur, le vampire, le clan Gnassingbé-Kodjo et soyons des non conformistes comme le président américain et homme politique Thomas Jefferson qui écrivait: « J’ai juré sur l’autel de Dieu hostilité éternelle à toute forme de tyrannie sur l’esprit de l’homme ».
 
Chassons dans nos cœurs, de nos esprits, la peur du clan Gnassingbé-Kodjo, et inscrivons sur nos portes la foi du courage, de la détermination, de la libération, du sacrifice total au bénéfice de l’avenir de notre pays, l’or de l’humanité.
 
To Be or not to Be, être ou ne pas être un acteur de la révolution au Togo ?
 
De mon côté le choix est fait pour demander aux populations de sortir nombreuses, comme en Afrique du sud très tôt le matin lors de l’élection de l’abolition de l’apartheid, pour créer la nation arc-en-ciel.
 
Le monde entier avant le lever du soleil, a vu de longues files d’attente, chaque fille et fils de l’Afrique du sud endimanché de son beau costume, de sa belle robe, de son beau pagne, de son jeans et t-shirt, patiemment attendait son tour pour remplir son rôle historique, tourner la page définitivement à la honte de l’humanité, à un système avilissant pour le créateur minoritaire et pour les noirs, les métis majoritaires.
 
Le 25 Avril prenons l’exemple des sud africains pour bannir ce cauchemar du système rpt-unir qui a détruit l’espoir du citoyen togolais, l’espérance de la femme togolaise, qui a brulé nos marchés, tuer nos parents, nos amis, nos enfants.
 
Le 25 avril soyons disponibles, courageux, déterminés à défendre notre victoire historique, l’épopée de la diaspora et des peuples du Togo, pour une libération.
 
Le 25 avril, enterrons pour toujours ce déshonneur par un vote massif et crevons un trou pour enterrer pour toujours les vices de ces traites de la nation togolaise.
 
Le 25 avril chantons tous en ensemble un refrain de la joie, de l’honneur, pour la lumière retrouvée.
 
Filles et fils du Togo «Sentinelle, que dis-tu de la nuit ?
La nuit est longue… mais le jour vient ! » Comme dans le discours du père de la nation Togolaise son excellence le bien aimé SYLVANUS OLYMPIO.

 
Togolaises, Togolais retrouvons notre liberté confisquée depuis 1884, sous la colonisation allemande, sous le condominium franco-britannique, et sous la tutelle des nations unies.
 
Jacob ATA-AYI
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 22 avril 2015


Catégorie(s) : Actualités
Tags : , , , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer