Togo/Réponse du SYNPHOT et de la STT à Bawara : 4 jours de grève à partir de mardi

image_pdfimage_print


La sortie du ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara ce dimanche sur la télévision nationale (TVT), demandant au Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) de surseoir aux grèves, n’a pratiquement rien changé dans le comportement des travailleurs.

En Assemblée générale ce lundi, la base du SYNPHOT a décidé d’une grève de 4 jours avec service minimum à compter de ce mardi dans tous les centres de santé sur l’ensemble du territoire national.

Ceux qui vont assurer le service minimum auront un identifiant qui est un bandeau rouge signifiant que si rien n’est fait jusqu’à la semaine prochaine, le SYNPHOT reconduira les grèves sèches.

Le mot d’ordre de grève de cette semaine a pour objectif d’exiger essentiellement la libération de quatre (4) enseignants arrêtés et déposés en prison pour avoir pris part à la manifestation spontanée des enseignants à la gendarmerie de Kara en soutien à un de leurs camarades convoqué.

Comme le SYNPHOT, la Synergie des travailleurs du Togo (STT) appelle les travailleurs des secteurs de l’administration générale, de la santé et de l’éducation, à observer une grève de quatre (4) jours, à compter de ce mardi, pour exiger la libération des 4 enseignants.

Cette centrale syndicale demande également l’arrêt de toutes ‘représailles’ contre les responsables du syndicat des greffiers et des précomptes sur salaires dont font l’objet les agents du ministère de la fonction publique.

Un courrier d’observation d’un mot d’ordre de 96 heures a d’ailleurs été adressé au ministre Bawara par la STT.
 
Global actu / http://globalactu.com/index.php/societe/item/1253-reponse-du-synphot-et-de-la-stt-a-bawara-4-jours-de-greve-a-partir-de-mardi
 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*