Togotelecom : Romain Tagba hérite d’une boîte crevée

image_pdfimage_print

Romain-Tagba

A part les avantages liés au poste de Directeur général et peut-être aussi, et dans une moindre mesure, la fibre patriotique, rien ne justifie qu’un homme lucide accepte de se faire nommer au poste de directeur général de Togotelecom aujourd’hui. Et pour cause !

La boîte est une coquille vide qui n’a de « biens réels » que des dettes et des problèmes à régler. Tous les dépôts à terme de Togotelecom dans les banques sont déjà vidés. L’argent des emprunts obligataires comme celui des prêts concédés par Exim Bank ou les banques locales s’est lui aussi évaporé.

La dette de Togotelecom vis-à-vis du fisc s’évalue à coup de milliards. Le matériel roulant, les équipements appartenant à Togotelecom sont dans un état vétuste, jamais entretenu, jamais renouvelé, sans doute par manque de moyens financiers adéquats. L’entreprise n’est plus vraiment en mesure d’honorer ses engagements vis-à-vis de ses fournisseurs et prestataires. Pour dire vrai, on est bien en face d’un chaos total.

Pire, le personnel de l’entreprise est sérieusement désaxé, démotivé et même bâillonné par une gestion hasardeuse et tout à fait calamiteuse d’un Dg en manque de vision et d’ambition, d’un Dg particulièrement suffisant au comportement grincheux et arrogant.

Sam Bikassam n’a d’égard pour personne si ce n’est vis-à-vis de celui qui l’a nommé à ce poste. Il a vraiment fait du mal à Togotelecom et ce pendant plusieurs années. Il a siphonné autant que possible les ressources de cette entreprise à travers des sociétés écrans qu’il a su mettre sur pied et auxquelles il donnait la plus grande part des contrats.

Apparemment calme et discret, l’ingénieur de Pya aussi avare en parole qu’en amour pour autrui, est en vérité un vrai venin qui a causé tant de tort à cette société d’Etat.

Le comble, c’est que tout le monde le savait y compris celui qui l’a nommé à ce poste. Faure Gnassingbé savait, depuis des années que le Dg de Togotelecom se montrait piètre dans la gestion de cette entreprise, il savait aussi qu’il siphonnait les ressources de l’entreprise.

La preuve, c’est sous son ordre que la signature qui lui avait été retirée par le conseil d’administration et de surveillance, lui a été à nouveau rendue, dès l’arrivée de Mme Cina Lawson au poste de ministre des télécommunications.

Faure Gnassingbé voulait-il donner la chance à son frère du village de se rattraper et de corriger les manquements dont il s’est rendu coupable ? Personne ne peut sincèrement le dire. Mais toujours est-il qu’à l’heure du bilan, c’est le fiasco total, c’est une société nettement en berne contrainte de se résoudre à un régime ascétique pour subsister.

Alors, comment peut-on comprendre ce niveau de complaisance de la part du Chef de l’Etat ? Est-ce parce que Sam Bikassam est originaire du même village que lui ? Est-ce par incapacité de décision ? Ou alors que les errements de ce Dg lui profitaient d’une autre manière ? C’est tout de même curieux et bien sûr pitoyable puisqu’au final c’est bien le contribuable togolais qui en pâtit et récolte les pots cassés.

Alors comment une telle boîte aussi effondrée que Togotelecom peut-elle être encore redressée ? Il faudra nécessairement à Tagba Romain, lui aussi originaire de Pya, beaucoup d’audace, mais surtout aussi beaucoup de courage et de rigueur.

Certes, pour avoir eu à faire la quasi-totalité de sa carrière à Togotelecom, personne aujourd’hui ne doute de la compétence et de l’expérience de ce nouveau Dg. Mais saura-t-il prendre de la hauteur ?

Saura-t-il s’imposer à lui-même une autre manière de gérer les biens de l’Etat qui puisse se démarquer complètement des vieilles habitudes dont lui-même a été coutumier par le passé ?

Aura-t-il la force de se donner des coudées franches pour entreprendre la marche de la révolution des mentalités et des habitudes dans cette boîte ?

Pourra-t-il avoir le courage et l’audace de résister aux sollicitations politiques, aux sollicitations des dinosaures et autres barons du système qui font des entreprises publiques leurs vaches à lait qui leur procurent fortuitement carburant, argent liquide et autres avantages ?

Il serait trop de vouloir répondre à toutes ces questions dès maintenant. Mais espérons simplement que les multiples déboires que Tagba Romain a vécus durant les longues années de son passage du désert l’ont beaucoup instruit et qu’il saura s’y prendre pour laisser cette fois-ci des traces positives au cours de ce nouveau passage à Togotelecom. Il sera jugé au bout sur l’acte.

 
togoinfos
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*