Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Tornade à la douane et aux impôts : la tête d’Ayassor est mise à prix !

image_pdfimage_print

ayassor

Ceux qui étaient pessimistes quant à la fiabilité et la pertinence de l’Office Togolais des Recettes (OTR) ont vite fait d’avoir raison.

L’on n’a pas eu besoin de plus de deux mois pour se rendre à l’évidence que le fameux projet d’OTR est un vrai panier à crabes.

Premier constat, les délirantes estimations faites pour le compte des douanes par le très puissant ministre de l’économie et des finances se sont révélées particulièrement utopiques sur les trois premiers mois. Un gap sérieux évalué en milliards de fcfa a été enregistré dans les recettes douanières.

Quant aux impôts, leurs entrées sont restées très justes du fait que les trois premiers mois de l’année correspondent justement à la période où tous les opérateurs économiques renouvèlent leurs papiers fiscaux et donc sont bien contraints de payer toutes les taxes qui leur sont imposées.

Passé cette étape, il apparait évident que les impôts aussi courent le risque d’être largement en deçà des recettes prévues de façon exponentielle et utopiste par Adji Otèth Ayassor.

Du coup, le pouvoir de Faure Gnassingbé était en train de mijoter un collectif budgétaire pour réadapter le budget 2014 aux réalités du terrain quand patatras, les agents des deux régies financières sont sortis de leurs gongs et brandissent le couperet de la grève avec des revendications très sérieuses.

Voilà qui met le très puissant ministre de l’économie et des finances de Faure Gnassingbé dans la merde, une vraie merde. Son arrogance et sa suffisance vis-à-vis des agents et cadres des douanes et des impôts sont donc en train de le rattraper et les conséquences risquent d’être particulièrement désastreuses.

Dans un dossier titré « OTR : UN BATEAU IVRE », les agents des douanes et des impôts demandent purement et simplement la tête de Ayassor et du commissaire général Gaperi.

La patate est chaude, vraiment chaude, puisque les deux syndicats qui ont tenu leur AG extraordinaire ce samedi ont décidé d’aller droit au but et de la manière la plus forte :

Départ du ministre Ayassor et du commissaire Gaperi, suspension du processus d’installation de l’OTR, ouverture sans délai d’un dialogue direct avec les deux syndicats…Le tout corsé par un préavis de grève de 08 jours à compter de ce lundi 14 avril.

Les deux syndicats ne comprennent pas du tout, comment le ministre Défalois a cru devoir conduire tout seul ce processus d’installation de l’OTR sans impliquer les principaux acteurs concernés que sont les agents des deux régies.

Ils ne comprennent vraiment pas cette fuite en avant de l’homme au nez et aux oreilles troués qui se croit tout permis au point d’esquiver les multiples sollicitations et réclamations des deux syndicats.

La conséquence est donc là, l’ensemble des agents des douanes et des impôts sont braqués et résolus à en découdre avec Adji Otèth Ayassor.

Que fera alors Faure Gnassingbé, lui qui n’a de rêve de survie politique qu’à partir de la perspective économique heureuse que l’OTR est illusoirement supposée être porteuse ?

Que fera-t-il, lui qui aime rester dans l’ombre pour tirer les ficelles plutôt que d’agir en homme d’Etat assumant pleinement ses charges et responsabilités régaliennes ?

Comment se prendra-t-il pour sauver ce « BATEAU IVRE » du naufrage dès lors que les positions sont vraiment tranchées étant surtout entendu que les 70% des agents des deux régies financières jouent leur survie professionnelle dans cette affaire ?

Au regard de tout ce qui se vit et se passe dans le style de gouvernance du fils d’Eyadema, il convient de dire que ce régime ne réussira plus aucune initiative vraiment porteuse pour le Togo. Tellement l’amateurisme et le jonglage des acteurs ont atteint un seuil incurable !

Comment l’héritier d’Eyadema pense vraiment gouverner un pays moderne avec une bande d’amis et de parents aussi gloutons que grincheux et avec un style aussi rouillé que désuet ?

Quel jour nos dirigeants comprendront que la mentalité des hommes qu’ils sont appelés à diriger a réellement évolué et que seuls le leadership, les qualités managériales, l’efficacité des meneurs peuvent convaincre et susciter l’intérêt et l’adhésion de la masse ?

Franchement le Togo et les togolais ne méritent pas ces gamineries qui s’observent aujourd’hui au sommet de l’Etat. Vivement que 2015 permette de tirer le Togo de cette merde dans laquelle il est plongé de fait par ces plaisantins de dirigeants !!!

 
togoinfos
 

Commentaires

comments

Publié le 15 avril 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer