Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



« Tu n’iras pas à la Présidence de la République » réponse des autorités à la marche des étudiants

image_pdfimage_print

meet_500

© togoactualite – « Tu n’iras pas à la présidence de la République », telle semble la réponse donnée par le ministère de la sécurité à la menace des étudiants regroupés au sein du Mouvement pour l’émancipation des étudiants togolais (MEET) de chuter une marche les 24 et 25 juin prochain à la présidence de la République.

Convoqués au ministère de la sécurité, les responsables du MEET se sont faire dire que la marche ne peux pas aboutir « à la présidence de la République, la Présidence c’est la vitrine des vitrines, c’est un lieu de sérieux », leur a déclaré le secrétaire général dudit ministère entouré du directeur général de la police et le conseiller du ministère.

Même si pour ces responsables, la marche n’est pas interdite mais c’est plutôt son point de chute qui pose problème. « Nous ne sommes pas contre la marche, la marche n’est pas interdite mais par contre nous sommes contre le fait que la marche va chuter à la présidence et que la présidence est la vitrine des vitrines, c’est un lieu qu’on ne peut pas aller avec toute une masse », ont encore déclaré le personnel de la sécurité avant de confier aux étudiants que le président de la délégation spéciale prendra attache avec eux pour les directives à suivre.

Mais pour le président du MEET, Kondoh Akomabou Komlavi, il n’est pas question de céder au dilatoire des autorités. Il demande aux étudiants de rester fermes et de ne pas se laisser distraire « nous irons voir le chef de l’Etat pour lui faire part de nos préoccupations. Le seul recours que nous disons maintenant c’est d’aller lui s’adresser à lui avec tous nos amis et rien ne nous arrêtera », martèle-t-il.

Notons que les étudiants réclament l’application de l’accord du 13 janvier 2012 qui avait permis de mettre fin à une autre sur les campus de Lomé et de Kara.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Publié le 21 juin 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*



Obama et le PDG de Facebook

Obama taquine le jeune PDG de Facebook cravaté


Mme ADJAMAGBO: La CENI, pour être efficace, travailler de manière impartiale, doit être indépendante

Le conclave sortira un document. Attendez que nos pourparlers prennent fin et vous aurez ce document


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer