Un homme brûlé vif pour avoir provoqué volontairement la mort d’un enfant d’un an

image_pdfimage_print

enfant_mort


Un homme d’une quarantaine d’années a été brûlé vif ce samedi nuit sur la chaussée du boulevard du 13 janvier à Lomé, plus précisément à côté de l’agence UTB du quartier Terrainvito, a constaté un reporter de l’Agence de presse Afreepress.Selon les informations, il a arraché du dos de sa mère, un enfant d’un an environ qu’il a projeté brutalement au sol. Evacué au centre de santé d’Amoutivé, l’enfant nommé Yves Makpotépé (photo), n’a pas survécu à ce choc.
 
D’après la famille de la jeune femme d’une vingtaine d’années qui a ainsi perdu son seul enfant, la jeune mère du nom de Dagan Lawson, portait au dos son enfant pour servir à un client de l’essence frelatée quand le bourreau, sorti de nulle part, s’est jeté sur elle lui assénant instantanément des coups.
 
La jeune dame a vainement tenté de se défendre. Son agresseur a eu le temps de s’emparer de son enfant et l’a projeté violemment au sol.
 
Les riverains dudit quartier, sortis nombreux parce qu’alertés par les cris, ont mis la main sur l’agresseur et l’ont passé à tabac. La police est arrivée sur les lieux quelques heures plus tard pour conduire l’homme au poste de poste de police du 3ème arrondissement.
 
Pendant ce temps, l’enfant ensanglanté a été évacué au centre de santé précité où il a rendu l’âme. L’annonce de son décès a créé un tollé et la foule s’est opposée à l’évacuation de son « tueur ». Avant l’intervention d’un renfort pour appuyer les policier sur le terrain, il a été brûlé vif.
 
Personne, même la jeune maman victime de cette perte ne semble connaître l’homme qui a été brûlé. Avant qu’il ne rende l’âme, il aurait confié qu’il a été envoyé par une femme à la recherche d’un enfant « pour sacrifice ».
 
Le corps calciné a été évacué par la police qui aurait ouvert une enquête élucider l’opinion.
 
Maturin A.
 
source : afreepress
 

Âmes sensibles, s’abstenir: Meurtre à Terrainvito. Un homme brûlé vif pour avoir tué un enfant
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*