Une Femme à la tête du groupe parlementaire ANC-ADDI


isabelle-ameganvi_20sept2013


Sixième d’une fratrie de huit enfants, Manavi Isabelle Djibgodi AMEGANVI est née le 3 septembre 1961 à Kpalimé, au Togo. Après ses études primaires à l’école évangélique de Hanoukopé et à l’école primaire publique du Camp de la Gendarmerie, elle entre au collège Notre Dame des Apôtres puis au Lycée de Tokoin de Lomé. Par la suite, c’est à Paris au Lycée Jean-Baptiste Say qu’elle obtient son baccalauréat en 1983.
 
A l’Université Paris I en France puis à l’université du Bénin au Togo, Manavi Isabelle AMEGANVI poursuit ses études supérieures sanctionnées par la licence en Droit (options carrières judiciaires) en 1989 et la Maîtrise en Sciences juridiques en 1990. En mars 1994, elle obtient son Certificat d’aptitude au stage du Barreau et prête serment en octobre 1994 en qualité d’Avocate stagiaire. Après son stage de formation au sein du Cabinet de Maître Ahlin K. KOMLAN à Lomé, de 1994 à 1996, elle effectue des stages de perfectionnement à l’école de formation des Barreaux de Paris et de Colmar en France.
 
Inscrite en février 1997 au grand tableau de l’Ordre des avocats du Togo, elle exerce depuis lors en qualité d’avocate à la Cour, pleinement engagée notamment dans la défense, à titre bénévole, d’étudiants, de détenus politiques, de journalistes, de syndicalistes et autres militants des droits humains. Elle est membre des Visiteurs internationaux du programme conduit par le Département d’Etat américain sur la Résolution des conflits. Elle est célibataire et mère d’une enfant de 13 ans.
 
Parallèlement à ses études et à ses activités professionnelles, Manavi Isabelle AMEGANVI assume d’éminentes responsabilités dans la vie associative et politique au Togo. A cet égard, dans les années 80 et 90, elle a occupé différentes responsabilités au sein des associations des femmes (Collectif des associations de femmes), des organisations de défense des droits de l’Homme (Ligue togolaise de droits de l’Homme), enfin de la commission juridique de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo.
 
Sur le plan politique, elle a assuré le secrétariat général du Collectif de l’opposition démocratique (COD I et COD II). Elle a été au cœur du dispositif de la Conférence nationale et 1990, tournant capital du processus de démocratisation et de la création de l’Union de forces du changement (UFC). Au sein de cette formation politique, elle a assumé les responsabilités de Secrétaire général adjoint puis celles de 3ème Vice-président. Elue députée à l’Assemblée nationale du Togo en 2007 puis arbitrairement exclue de cette assemblée en 2010, elle vient d’être réélue députée à l’issue des élections législatives du 25 juillet 2013.
 
Depuis octobre 2010, à la suite de la création de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), elle occupe les fonctions de 2ème Vice-présidente de ce parti désormais plébiscité par les populations comme principal acteur du mouvement démocratique togolais et porteur des espoirs d’alternance et de changement au Togo. Héritière de la longue et héroïque tradition de résistance citoyenne des femmes togolaises dans la lutte contre la dictature cinquantenaire au Togo, Isabelle AMEGANVI a été en 2012 à l’initiative, entre autres, de deux grands événements au Togo : d’une part le mouvement très suivi de protestation des femmes, du 27 août au 2 septembre 2012, connu sous le nom de « Grève de sexe », et d’autre part, les deux marches rouges des femmes togolaises des 20 septembre et 20 décembre 2012, sanctionnées par « le Mémorandum des femmes du Collectif sauvons le Togo et de la Coalition Arc-en-ciel », document de référence qui pose clairement les principaux prolégomènes d’un programme de refondation politique, économique et sociale du pays.
 
Toujours disposée à porter secours aux plus défavorisés et aux victimes de l’arbitraire, en première ligne dans les situations politiques et sociales délicates, Isabelle est tout à la fois, la femme de foi qui écoute, organise, mobilise, et agit pour soulager, réconforter et relever celles et ceux qui chancellent.
 
Persévérante, elle ouvre la marche, elle montre le chemin et elle rayonne d’intelligence, de solidarité, de tendresse et d’empathie, avec foi et humilité.
 

Manavi Isabelle Djigbodi AMEGANVI

 

Présidente du groupe parlementaire ANC-ADDI

 

source : anctogo.com