Il est
Flash info :: | Présence d’hommes cagoulés à un point de départ de la marche de l’opposition de ce jour, le ministre Damehame confirme ces témoignages. | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



UNIR rappelle tous les modérés et envoie 5 caciques à la CENI

image_pdfimage_print

unir_faure


Le feuilleton de l’Union pour la République aurait pris fin à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avec finalement le remplacement de la quasi-totalité de ses cinq représentants au sein de cette institution.
Après le remplacement vendredi dernier de Mokpokpo Dosseh, Bawoubadi Bakaï, Koffi Ayéfoumè Kékéh et Bandifoh Ouro-Akondo accusés de n’avoir pas rendu fidèlement compte à la direction du parti présidentiel, par Payadowa Boukpessi, Bloua Yao Agbo, Ably Bidamon, UNIR a décidé d’aller au bout.
 
Alors qu’on attendait de connaître la dernière personnalité qui devrait boucher le trou à la CENI, c’est plutôt deux personnes qu’on annonce pour rejoindre les trois personnes qui ont prêté serment samedi dernier.
 
Il s’agit du Professeur Boutoura et de Yendja Yentchabré qui lui remplace l’ancien Directeur général de la Société des postes du Togo, Taïrou Bagbiègue qui se trouverait à l’intérieur du pays avant que la sanction pour « manquements graves » ne tombe. Mais au finish, Taïrou Bagbiègue ne sera épargné. Il est emporté par le vent de la colère de Faure Gnassingbé.
 
A UNIR, il est reproché à ces derniers d’être à l’origine des défaillances constatées au cours des opérations des révisions des listes électorales dans la zone I.
 
De plus, ces désormais anciens délégués d’UNIR à la CENI sont accusés de ne pas avoir recueilli l’avis des hauts cadres du parti avant de donner leur accord pour la date du 21 avril comme jour de la tenue du scrutin présidentiel.
 
Les deux nouveaux représentants désignés de l’UNIR prêteront également serment dans les prochains jours pour commencer à siéger tout comme les trois autres. Un épisode qui a plein de sens dans la détermination du parti au pouvoir de ne perdre aucune parcelle.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Publié le 17 février 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer