Il est
Flash info :: | J-P Fabre a appelé ce mercredi à de nouvelles mobilisations populaires les 26, 27 et 28 septembre 2017 au Togo, et confirme la mort d’un manifestant à Mango en ce jour. | | La rentrée scolaire 2017-2018, initialement prévue le 25 septembre, a été repoussée au 02 octobre (Gouvernement). | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Violente manifestation à Dapaong, Yark Damehame gifle un enseignant

image_pdfimage_print

Yark_Damehane


La révolte est sonnée depuis lundi matin à Dapaong (Nord Togo). A la suite des agressions faites sur les travailleurs membres de la STT par des miliciens, les enseignants et les élèves ainsi que la population de Dapaong sont descendus dans les rues pour en découdre avec les agresseurs et les forces de l’ordre.Alors que les enseignants de la STT se regroupaient pour leur assemblée générale, des milices armées de flèches et des arcs ont décidé d’envahir les lieux de la manifestation. Des élèves sont descendus dans les rues pour empêcher que leurs enseignants soient encore blessés ou violentés par les milices.
 
Durant une bonne partie de la matinée, on a assisté à un affrontement. Un milicien a été arrêté et fait otage. Des pneus ont été brûlés au carrefour BTD et la circulation sur la nationale numéro 1 a été longuement bloqué.
 
Du coup, le gouvernement a envoyé à Dapaong, une délégation de 4 ministres dont deux fils de la Région que sont Yark Damehane de la Fonction publique et Gourdigou Kolani de la Fonction Publique. La délégation gouvernementale a échangé avec les enseignants qui ont expliqué leurs difficultés.
 
Selon les informations, le ministre Yark aurait giflé un enseignant, ce qui a encore mis les enseignants sur leurs courroux et la foule aurait répliqué par des jets de pierre.
 
« Cette affaire n’est plus seulement celle des enseignants, nous qui sommes de cette ville de Dapaong aussi sommes concernés. Comment on peut agresser des enseignants inutilement ? En plus, le ministre se permet le droit de giffler un enseignants. Nous demandons le départ du préfet et des deux ministres. Qu’ils quittent notre ville. Nous ne voulons plus que le sang de nos enfants, de nos proches coulent de nouveau dans cette ville », a déclaré un responsable de la STT à Dapaong.
 
On en était là quand le gouvernement a décidé d’envoyer à Dapaong, un détachement des forces de l’ordre positionné au niveau du carrefour BTD pour dissuader les contestataires qui exigent le départ du préfet Mossi Yamba, militaire de son état.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

2 Responses pour “Violente manifestation à Dapaong, Yark Damehame gifle un enseignant”

  1. dogbe dit :

    Ce yarko la il est devenu fou ou qoi? Oui je comprend c’est gens qui sont enculé, donc il n’ont plus du sentiment peuple togolais courage merci

  2. Ben beyeli dit :

    Gifler 1frere presq de son age sont ds comportement qi tendent à enfoncer ntr pays dans la desunion et la haine!
    Peuple togolais,en particulier celui de dapaong,je prie q le pardon soi notr partage!
    Pardonnons fils d‘un mm pays,d‘1 mm père!
    Sèmons l‘amour,et nous recolterons la paix!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 18 mars 2015


Catégorie(s) : Actualités
Tags : , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer