Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Me Yacoubou Agnina soutient la proposition de loi du CAR et de l’ADDI

image_pdfimage_print

yacoubou_agnina


A la suite de l’ancien premier ministre, Agbéyomé Kodjo, le président du Cercle des leaders émergents (CLE), Me Yacoubou Agnina soutient la démarche du Comité d’action pour le renouveau (CAR) et de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) de soumettre à l’Assemblée nationale une proposition de loi de révision de la Constitution.
 
« Si le projet de loi avait été rejeté, ce n’est pas une raison pour ne pas réintroduire une proposition de loi pour que les réformes soient faites avant la présidentielle de 2015. Les réformes permettront d’éviter en aval les contestations pour qu’à la fin du processus électoral, nous ne vivions pas ce que nous avions vécu dans les années passées », a-t-il expliqué lundi sur la radio Victoire FM.
 
Pour lui, ces réformes politiques sont d’autant plus importantes qu’elles empêcheront un candidat qui n’est pas soutenu par plus de la moitié des Togolais d’être président de la République et pour renforcer la légitimité du candidat qui sortira des urnes.
 
La limitation du mandat présidentiel, le scrutin uninominal majoritaire à deux tours, la mise en place du cadre pour la répartition équitable des ressources nationales et la suppression du Sénat de la Constitution doivent être accompagnés de la recomposition de la Cour constitutionnelle, a-t-il réclamé.
 
« Ce n’est pas la compétence des membres de cette cour qui est en cause mais leur indépendance et leur mode de désignation », a relevé le président de CLE.
 
Le 30 juin 2014, l’Assemblée nationale a rejeté le projet de loi de réformes constitutionnelles à elle soumis par le gouvernement pour réintroduire dans Constitution la limitation du mandat présidentiel à deux et l’élection du Président de la République au scrutin uninominal majoritaire à deux tours.
 
Le 5 novembre dernier, le CAR et l’ADDI, deux partis politiques de l’opposition qui estiment que les réformes sont plus importantes pour le Togo que la candidature unique de l’opposition pour la réalisation de l’alternance en 2015, ont rédigé une proposition de loi qui a besoin de 19 signatures de députés avant d’être introduite à l’Assemblée nationale.
 
Telli K.
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 10 novembre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer