2 milliards FCFA de l’AFD pour refinancer le projet Novissi

0
501

Une convention de financement du projet Novissi pour un montant de près de 2 milliards FCFA, soit 3 millions d’euros a été signé le 30 juin 2020 à Lomé.

Le projet Novissi renaîtra de ses cendres, mais subira une certaine mutation et ne sera plus comme par le passé élargi à tout vulnérable. A en croire la ministre des Postes et de l’Economie numérique Cina Lawson, Novissi se cantonnera à tout canton qui serait confiné, plus que toute une préfecture qui reviendrait trop cher à supporter.

L’hôte de la cérémonie ayant consacré l’aide de l’Agence française de développement (AFD) au gouvernement togolais, Marc Vizy, Ambassadeur de France au Togo, a apprécié la réactivité des autorités togolaises face aux effets économiques de la pandémie du coronavirus. « Pendant les deux mois d’opérationnalisation de Novissi, du 8 avril au 12 juin 2020, plus de 500 000 Togolais ont pu percevoir un appui mensuel, dont une grande majorité de femmes, pour un montant de plus de 11 milliards FCFA, soit plus de 16 millions d’euros », s’est-il souvenu avant d’ajouter : « Ce soutien aux Togolais les plus vulnérables a consisté en la perception d’un revenu de remplacement via des transferts monétaires électroniques à travers le téléphone portable et ce, jusqu’au 8 juin 2020, date à laquelle les mesures restrictives ont été levées. Ce dispositif représente un exemple particulièrement intéressant de réponse politique globale à la crise actuelle, qu’il nous a semblé important d’appuyer ».

La ministre Cina Lawson a expliqué les bons côtés du projet ; mais elle a aussi été contrainte à reconnaître et à partager les couacs qui ont émaillé la mise en œuvre de Novissi, surtout aux premiers jours.

Des témoignages ont meublé la rencontre pour ne louanger que les bons côtés du projet. La perfection n’étant pas de ce monde, l’assistance est restée sur sa soif quant aux citoyens qui, tout en remplissant toutes les conditions d’accès au transfert monétaire, n’y ont malheureusement pas eu droit.

Désormais, il ne sera plus question de s’adonner à une distribution d’argent de manière aveugle. Le gouvernement devra d’abord décréter le confinement d’un canton, avant que les nécessiteux de ce canton n’aient accès aux aides du projet. Pour combien de mois ? Mystère. Il est alors demandé à ceux qui ne se sont pas encore inscrits, de le faire ; personne ne sait le canton qui pourrait être placé sous quarantaine.

Etaient présents à la cérémonie, outre l’Ambassadeur et la ministre, François Jacquier-Pélissier, Directeur de l’AFD au Togo et Ekpao Adjabo, Directeur général du Trésor public. 

Godson K / Liberté Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

21 + = 25