200 000 euros de l’UE pour améliorer l’accès à l’eau potable des populations du Haho

0
630

aide_ue_haho

En tournée à l’intérieur du pays depuis le début de la semaine, la délégation de l’Union Européenne (UE) au Togo a  assisté ce vendredi dans le Haho, au lancement officiel du Projet Eau et Assainissement de Notsè (PEAN).

 

Ce projet dont l’exécution fait le bonheur de toute la population de Notsè, vise à améliorer l’accès à l’eau potable et aux meilleures conditions sanitaires de la population par la construction de bornes fontaines, de latrines, et l’appui aux organisations locales pour des actions de sensibilisations sur les bonnes pratiques sanitaires.

 

Le PEAN, estimé à un coût global de 222 219 euros, soit plus de 145 millions de francs CFA, financé par l’UE à hauteur de 200 000 euros soit 90% du budget, sera piloté par la mairie de Notsè et l’association EAA (Eau et Assainissement en Afrique).

 

Pour le chef de la délégation de l’UE Nicolas Berlanga-Martinez, « ce projet n’est qu’un pas vers le développement de la ville ».

 

« Nos efforts financiers pour l’amélioration des conditions de vie au niveau local seront coordonnés et continueront avec le même rythme et la même détermination dans les années à venir », a-t-il rassuré.

 

La population de Notsè, par la voix du président de la délégation spéciale de la ville, Simon Kégloh, s’est réjouie du lancement de ce projet qui « va améliorer considérablement l’accès à l’eau et aux sanitaires, et surtout éviter les maladies liées à l’insalubrité ».

 

Danses et chants ont accompagné le lancement officiel de PEAN, comme pour démontrer le bonheur que l’exécution de ce projet apporte à la population.

 

Envoyé spécial Gaël N

 
afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

8 + 2 =