agbeyome_kogdjo_31janv2015


Ce qu’on peut appeler le retour à la maison de l’enfant prodige défraie la chronique. Si certaines sources ont annoncé qu’Agbéyomé Kodjo était au service de Faure dans le cadre de la campagne présidentielle de 2015, l’homme a tendance à confirmer cette allégation au regard de ses prises de position et déclarations. La suspicion qui pesait sur sa personne quant à sa rentrée au bercail ne l’est plus. Le cours des événements montre à suffisance que le monsieur ne se sens plus à l’aise dans son costume d’opposant. Il est tout simplement retourné dans sa maison politique, le RPT devenu UNIR.
 
atto_mensah
 
Sa vision, accéder à la magistrature suprême d’un jour à l’autre. Mais Me Atto-Mensah (photo), un défenseur des droits de l’Homme, en est plutôt dubitatif : « Moi je ne crois même pas qu’Agbéyomé sera président au Togo. Il faut exclure cela sauf si les Togolais ont la mémoire courte. Il est retourné à la place où il devrait être pendant longtemps. Lorsqu’il est arrivé au sein de l’opposition, et cela aussi est la faute de cette dernière qui ne sait pas recycler ceux qui viennent de l’autre camp pour mieux les récupérer et leur donner un certain nombre de responsabilités, il pensait qu’il pouvait s’appuyer sur elle et arriver au sommet dont il rêvait. »
 
Faisant une rétrospective de la situation politique au Togo, Me Atto-Mensah rappelle qu’Agbéyomé, à un moment donné, a compris que le pouvoir auquel il appartenait et pour qui il travaillait était à bout de course et qu’il fallait renouveler un certain nombre de pensées. Car, la pensée politique du RPT devrait être reconduite autrement. Il faisait alors partie des réformistes. « Mais ce réformisme n’était pas forcément pour donner le pouvoir à ceux qui voulaient le changement. C’est pour reprendre le pouvoir et gérer le pays autrement tout en restant dans la logique du parti unique ou du parti RPT qui avait fait une sorte d’ouverture sans pouvoir accepter la démocratie entièrement », tel est le point de vue de Me Atto-Mensah.
 
Et de conclure que « Agbéyomé est proche du président de la République, c’est pour retrouver un certain nombre de présences publiques parce la résonnance qu’il voulait avoir en allant à l’opposition ne lui est pas accessible car les Abass Kaboua lui ont ravi la vedette en occupant la scène d’une façon ou d’une autre pendant les meetings.
 
Jean-Pierre Fabre ne lui a pas fait assez d’ouverture pour qu’il trouve assez de place. Les autres ne se sont pas accommodés de lui. Et donc il a cru devoir se construire autrement. Mais comme au Togo on ne peut pas se construire seul sans avoir de soutien autour de soi, il est reparti au RPT. Toutefois, je ne pense pas qu’UNIR lui laissera le temps de devenir président. »
 
par Yiago Nazzarrio
source : emergencetogo
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

31 + = 34