Abass Kaboua se prononce sur son exclusion du CAP 2015 : J’attends le premier oisillon qui va m’amener ce paquet-là et il aura la réponse appropriée »


abass_kaboua_11nov2013


En réponse aux informations selon lesquelles le Mouvement des républicains centristes (MRC) a été exclu du Combat pour l’alternance en 2015 (CAP 2015), Abass Kaboua, le président dudit parti a déclaré jeudi sur la radio Kanal FM qu’il n’en est rien.
 
« Je n’ai pas reçu de courrier qui m’informe du fait que j’ai été chassé du CAP 2015. J’attends le premier oisillon qui va m’amener ce paquet-là et il aura la réponse appropriée », a-t-il prévenu avant d’ajouter qu’ « on ne coupe pas le bras à quelqu’un à qui on demande de l’aide au champ ».
 
M. Kaboua a certes reconnu qu’il y a un problème au sein du CAP 2015 comme c’est le cas dans toute entreprise humaine.
 
Selon lui, ce problème concerne la répartition des places au sein des Commissions électorales locales indépendantes (CELI).
 
Alors que toute l’opposition togolaise dispose de 84 places dans lesquelles on lui attribue une, a-t-il informé, l’Alliance nationale pour le changement (ANC) a envoyé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) 53 noms, le Comité d’action pour le renouveau (CAR) en ont envoyé 42, l’Union, des forces de changement (UFC) 42, et l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) 42. « Toutes les listes ont été rejetées par la CENI », selon Abassa Kaboua.
 
Pour lui, « la guerre des petites places » n’a plus de raison d’être. « Ce qui est important pour les Togolais, c’est les réformes pour des élections transparentes », a-t-il ajouté.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils