Accidents de la route : 501 morts depuis janvier (Yark Damehame)


yark_600

Les accidents de la route ont fait 501 morts au Togo, selon un bilan dressé (au 26 décembre) par le ministère de la sécurité.

 

Ce chiffre est en hausse par rapport aux statistiques de 2015 (473 morts). En 2014, les accidents de route avaient enregistrés 802 morts, ce qui a poussé le gouvernement à prendre certaines mesures dont le port de casques, l’interdiction faites aux véhicules poids lourds, les semi-remorques, et les autocars de plus de 15 places de circuler de 18H à 5H.

 

Selon le ministre de la sécurité, les gens ont repris avec les « mauvaises habitudes ».

 

« La cause principale des accidents, c’est l’usager, car le véhicule ne se déplace pas tout seul, la moto ne roule pas toute seule. Le non-respect du code la route, c’est l’homme, la conduite en état d’ébriété, c’est l’homme, le téléphone au volant, c’est l’homme, le refus de porter le casque, c’est l’homme… Et les conséquences sont là : les morts et les blessés sur nos routes », a déploré le Colonel Yark Damehame.

 

« Nous allons doubler la sensibilisation par la répression. Si c’est le faite de réprimer qui fera que les gens vont respecter le code de la route, on mettra le paquet », a-t-il martelé.

 

« On ne sort pas de la maison, pour ne plus revenir ou se retrouver à l’hôpital. Aujourd’hui, nous avons plus de 300.000 motos en circulations à Lomé. Nous ne pouvons pas mettre un policier derrière chaque motocycliste. Individuellement, nous devons améliorer notre comportement. Nous ne devons pas attendre le policier, avant de rectifier nos positions dans la circulation (ceinture de sécurité, casque, téléphone au volant etc…) », a souligné le ministre.

 

« Que l’année 2017, soit une année de paix, de santé et de bonheur pour tout le monde. Que la conscience soit notre guide pour que la route soit moins meurtrière », a ajouté Yark Damehame. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 
source : savoir news