Accord de Paris/Climat : Le document signé par Faure Gnassingbé à New York

0
785

Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé a signé lundi à New York, l’accord historique sur le climat, adopté en décembre dernier à Paris par les États membres à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21), a appris mardi, l’Agence Savoir News de source officielle.

 
faure_cop21_signature

Le chef de l’État togolais séjourne à New York dans le cadre de la 71è session de l’Assemblée générale des Nations Unies qui s’ouvre ce mardi.

 

La cérémonie de signature de ce document s’est déroulée au siège des Nations Unies en présence des ministres André Johnson (environnement et ressources forestières) et Ouro-Koura Agadazi (agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique).

 

L’article 2 de l’accord de Paris (point important) précise que le réchauffement devra être contenu « bien en deçà de 2°C » par rapport à l’ère pré-industrielle (nous sommes déjà à + 0,8°C) et que des efforts devront être réalisés pour tenter de rester en-dessous de 1,5°C, conformément à ce que demandaient les pays les plus vulnérables au réchauffement (à commencer par les petits États insulaires menacés par la montée du niveau des mers).

 

C’est un symbole important même si les spécialises du climat s’accordent à dire que le franchissement de la barre des 1,5°C est inéluctable.

 

Précisons que la Chine – principal pollueur de la planète – a ratifié début septembre, ce texte.

 

Le Togo représente 0. 02% des émissions mondiales et s’inscrit dans cet objectif mondial de ratifier l’accord d’ici la fin de l’année. Au-delà de la signature et de la ratification qui sont des étapes importantes, l’enjeu est l’action climatique qui au niveau du Togo a déjà commencé.

 

Les nouvelles initiatives du gouvernement, notamment le Programme d’Urgence de Développement Communautaire, le sommet sur la sécurité et la sûreté maritimes prennent en compte plusieurs exigences de l’accord de paris.

 

En rappel, le gouvernement togolais a déjà opté pour le renforcement des énergies renouvelables en ligne avec l’Accord de Paris et le Togo participera d’ailleurs aux travaux sur l’initiative africaine sur les énergies renouvelables au cours de cette 71ème session.

 

Toujours sur le plan national, les travaux d’orientation générale pour la préparation du plan national de développement durable qui prendra le relais de la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE) qui finissant en 2017, prendra en compte l’Accord de Paris sur le climat et est déjà inscrite comme une priorité de développement.

 

Le Togo compte beaucoup sur la COP 22 qui devra être une COP d’action pour que les financements nécessaires soient mis en place le plus tôt possible pour soutenir l’action climatique. Avec 0,02% des émissions mondiales, le Togo plaide pour une ratification de l’Accord de Paris avant la fin de l’année. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 
source : savoir news
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

64 + = 67