Adama Combey : Le PROVONAT suscite « de plus en plus d’engouement » chez les jeunes


Le Programme de Promotion du Volontariat National (PROVONAT) suscite « de plus en plus d’engouement » chez les jeunes, a déclaré lundi à l’Agence Savoir News, Adama Combey le coordonnateur dudit Programme.

Initié et mis en œuvre par le ministère du développement à la base, le PROVONAT est un programme ambitieux visant à mobiliser et à valoriser les compétences et ressources humaines disponibles au Togo.

Au total 2.780 jeunes volontaires nationaux sont déjà retenus pour le compte de ce Programme et au moins 2.030 sont déjà déployés sur le terrain depuis le lancement du Programme en septembre 2011.

La cinquième vague de 750 nouveaux volontaires, ont prêté serment le 12 mars dernier à Lomé lors d’une grande cérémonie au Palais des congrès.

Ces volontaires nationaux sont des jeunes diplômés et primo-demandeurs d’emploi issus de plusieurs secteurs : l’agriculture, la santé, les sciences économiques, juridiques, sociales, de gestion, la communication, le secrétariat etc…

« Le Programme suscite de plus en plus d’engouement chez les jeunes. Nous recevons entre 35 et 40 dossiers par jour », a déclaré Adama Combey.

Selon lui, cet engouement est dû aux résultats produits sur le terrain, ce qui suscite plus d’engouement auprès de la jeunesse togolaise.

« Le chômage des jeunes est une problématique très complexe (…) Aujourd’hui, les jeunes qui viennent vers nous sont conscients qu’il faut une première expérience, afin de pouvoir s’affirmer plus tard. Avec le PROVONAT, il y a de l’espoir pour la jeunesse togolaise », a indiqué M.Combey.

« Bien sûr, il y de l’espoir parce que nous traitons une problématique clé qui est l’employabilité. Car si le jeune n’a pas une forte capacité d’employabilité, il lui sera très difficile de s’insérer sur le marché de l’emploi qui devient de nos jours de plus en plus compétitif », a souligné le coordonnateur du PROVONAT.

Rappelons que le « Volontaire national » (VN) est une personne qui accepte de son plein gré une tâche, une mission, et qui s’engage à temps plein sur une période déterminée et dont les frais de subsistance sont pris en charge.

A la différence d’un bénévole, le volontaire reçoit une indemnité de subsistance en échange de son engagement à temps plein. Les Volontaires Nationaux sont des jeunes diplômés et primo-demandeurs d’emplois qui profitent de leur première expérience professionnelle en tant que volontaire pour développer leurs compétences.

Les missions confiées aux « Volontaires nationaux » sont d’une durée minimale de 6 mois et d’une durée maximale de 12 mois (avec renouvellement possible), mais la durée cumulée des missions ne devra pas dépasser 5 ans.

Dans le budget de l’Etat gestion 2013, la ligne du PROVONAT est portée de 780 millions de F.CFA à 3 milliards de F.CFA.

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) appuie également le PROVONAT avec environ 235.000 dollars en 2012. En 2011, le PNUD y avait injecté 130.000 dollars. FIN

Lambert ATISSO

savoirnews