Affaire Banon-DSK , les secrets d’Anne Mansouret : elle a eu une relation sexuelle avec l’ex-patron du FMI

0
495

 
Devant les enquêteurs, Anne Mansouret a fait des révélations étonnantes sur ses relations avec Dominique Strauss-Kahn et livré de nombreux détails sur les suites de l’agression dont sa fille, Tristane Banon, accuse l’ancien patron du FMI.
Pourquoi Tristane Banon a-t-elle attendu huit ans avant de déposer plainte? La réponse est peut-être à chercher du côté de sa mère, Anne Mansouret, qui vient d’être entendue par la police. Voici ses révélations.

 
C’est un personnage clef, incontournable, viscéral, dans l’histoire de Tristane Banon. Anne Mansouret, regard vert, beauté charmeuse et verbe haut, longtemps working woman dans la communication de luxe, devenue femme politique, mère dominante dont l’ombre semble peser lourdement sur Tristane, la femme-enfant… On a toujours dit et susurré, surtout depuis le coup de tonnerre du Sofitel, que c’est elle qui, à l’époque, en 2003, avait découragé sa fille de déposer plainte contre DSK.
 
Le 13 juillet, Anne Mansouret s’en est expliquée devant les enquêteurs, pour la première fois, dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte après la plainte de sa fille pour tentative de viol. Son audition dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) a duré six heures. Six heures durant lesquelles la vice-présidente (PS) du conseil général de l’Eure a confirmé le récit de sa fille, revenant sur le cheminement qui l’a poussée à la dissuader d’aller devant la justice, donnant les noms des personnes qu’elle a consultées. Anne Mansouret a même surpris les policiers en révélant des faits qui ne concernent pas Tristane, mais elle-même.
 
Lors de son audition, la mère a confié aux enquêteurs ce qu’elle n’avait jamais dévoilé, et notamment pas à sa fille: elle a eu une relation sexuelle avec l’ex-patron du FMI. Une relation consentie mais clairement brutale, selon ses dires, qui se serait déroulée dans un bureau de l’OCDE, à Paris -où DSK avait été nommé, en 2000, conseiller spécial du secrétaire général de l’organisation. Un acte qu’elle n’a jamais voulu renouveler. Anne Mansouret était alors l’amie de Brigitte Guillemette, ex-femme de DSK et mère de Camille Strauss-Kahn, qui se trouvait être aussi la marraine de Tristane.
 
Comportement déplacé
 
Pourquoi avoir gardé le silence si longtemps, durant huit ans, sur cet épisode? Anne Mansouret dit avoir longuement réfléchi ces deux derniers mois. Si elle a voulu apporter ce témoignage, à l’appui de la plainte de sa fille, c’est pour battre en brèche le portrait de Dominique Strauss-Kahn dépeint par ses amis. « Séducteur invétéré », « homme à femmes », oui; capable de violence, non, impensable. A 65 ans, après une vie amoureuse bien remplie et trois maris, Anne Mansouret décrit au contraire DSK comme un prédateur qui cherche non pas à plaire mais à prendre, se comportant avec l' »obscénité d’un soudard ». D’après elle, chez DSK, le besoin sexuel déclenche un processus de domination.
 
Anne Mansouret est, par ailleurs, longuement revenue sur la chronologie des faits qui ont suivi l’agression présumée de sa fille, en février 2003. Selon elle, Tristane, affolée, l’aurait appelée en quittant précipitamment l’appartement du 13, rue Mayet, dans le VIe arrondissement parisien, où DSK lui aurait donné un deuxième rendez-vous. Un appartement quasi vide dont il aurait refermé la porte à clef derrière elle. Anne Mansouret confirme avoir rejoint sa fille, avant que celle-ci lui raconte ce qui s’était passé.
 
La mère aurait appelé, peu après, son amie Brigitte Guillemette. Selon elle, l’ex-femme de DSK lui aurait alors confié qu’elle savait qu’il avait eu plusieurs fois un comportement déplacé vis-à-vis d’étudiantes, mais que jamais elle n’aurait pensé qu’il irait jusque-là. Brigitte Guillemette aurait alors appelé DSK, qui lui aurait répondu, en substance: « Je ne sais pas ce qui m’a pris. J’ai couché avec la mère, j’ai pété un câble quand j’ai vu la fille. »
 
source:lexpress.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 2 = 3