Accueil Communiqué Affaire des incendies des marchés : Le MMLK demande à Faure Gnassingbé...

Affaire des incendies des marchés : Le MMLK demande à Faure Gnassingbé d’intervenir pour la libération des prévenus

- Advertisement -

Pasteur-Komi-Edoh-500


« Inquiet » et « indigné » de l’allure que prend l’affaire des incendies des marchés avec en toile de fond le transfèrement des détenus de la prison civile de Lomé vers les maisons d’arrêt de l’intérieur du pays, le Mouvement Martin Luther King, « la voix des sans voix », a, dans un communiqué dont copie est parvenu à l’Agence de presse Afreepress, demandé au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, d’intervenir d’urgence pour la libération de ces personnes.
 
Pour cette association de défense des droits de l’homme présidée par le pasteur Edoh Komi, ceci doit se faire par « sursaut patriotique pour la réconciliation nationale ».
 
« Arrêtés et détenus dans cette rocambolesque affaire, il y a plus de deux ans, ces concitoyens jouissant de la présomption d’innocence, ne cessent de subir de déplacements de prison en prison après un long passage à la gendarmerie », indique le communiqué qui ajoute que des « doutes » subsistent toujours dans le traitement de cette affaire.
 
Selon le MMLK, ce mercredi très tôt le matin, les prévenus ont été extraits de la prison civile de Lomé « par des hommes armés qui les ont conduits sous bonne garde » vers les prisons de l’intérieur.
 
Mohamed Loum, le principal accusateur dans cette affaire des incendies des marchés, est transféré à la prison civile de de Kara, selon le document produit par l’association.
 
Au lendemain de ces incendies des 10 et 12 janvier 2013, respectivement au marché de Kara et au grand marché de Lomé, plusieurs personnes ont été interpellées, détenues et d’autres sont inculpées. Le Collectif « Sauvons le Togo » (CST), un regroupement de plusieurs partis politiques de l’opposition togolaise, des associations de défense des droits de l’homme et des organisations de la société, est monté au créneau pour dénoncer l’acharnement sur ses responsables.
 
Comme la réponse d’un berger à la bergère, le collectif avait sorti un rapport qui incrimine plusieurs personnalités militaires et civiles du pouvoir en place.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

56 − = 49

LES + LUS

Présidentielle 2020 : Appel à un vote utile

Des citoyens lancent un vibrant appel à la population togolaise à faire un choix utile ce...

L’appel des forces du consensus démocratiques au peuple togolais pour une alternance

https://www.youtube.com/watch?v=ewTmxCOBZQ4     https://www.youtube.com/watch?v=whO8IPz0PVI

Elections Présidentielles de 2020 au Togo; la MFWA Demande la Sécurité des Médias et un Accès Ininterrompu à Internet

Le 22 février 2020, les Togolais se rendent aux urnes pour élire un président. Sept candidats se présentent à...

Entreprenariat/ La MSO, une réponse ingénieuse pour accompagner la jeunesse africaine

La Maison du Savoir et des Opportunités se structure pour répondre aux besoins des populations togolaises et de toute...

Menace de coupure d’Internet pendant l’élection présidentielle : Une coalition internationale interpelle le régime togolais

Dans une lettre adressée à la ministre de la Poste, de l’Economie Numérique et des Technologies de l’Innovation,...