Affaire d’escroquerie internationale : la comparution de Pascal Bodjona reportée à 2 semaines

0
604

zeus_ajavon_CST


Prévue pour ce mercredi à la Cour d’Appel de Lomé, la comparution de l’ancien ministre de l’administration territoriale, Pascal Akoussoulèlou Bodjona a été reportée à deux (2) semaines, a appris un reporter de l’Agence de presse Afreepress d’un de ses avocats.
 
Et pour cause, a déclaré Me Zeus Ajavon, « la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Lomé n’a pas programmé l’audience pour n’avoir pas statué sur la requête aux fins de sursis introduite par les avocats de Pascal Bodjona ».
 
«Bien plus, après lecture de l’arrêt de la Cour Suprême, nous avons remarqué des erreurs pour le fait que la Cour Suprême a visé les moyens d’un arrêt du 6 décembre 2013 pour statuer sur le pourvoi que nous avons introduit en 2014. C’est pour cela que nous avons aussi demandé que la Cour Suprême revoit sa copie puisque nous ne pouvons pas avoir l’audience d’aujourd’hui si la Cour Suprême n’a pas encore statué avant que sa copie ne soit revue pour qu’elle décide du sort de notre requête », a-t-il expliqué.
 
Pour lui, « la chambre d’accusation doit surseoir à statuer nécessairement pour que la Cour Suprême statue aussi avant qu’on ne voit ce qu’il y a lieu de faire ».
 
Il faut rappeler que l’ancien ministre de l’Administration territoriale a été déposé à la prison civile de Tsévié (35 km au nord de Lomé) le 21 août dernier, de nouveau dans cette affaire d’escroquerie internationale dont le plaignant est l’Emirati Abass Al Youssef estime avoir été escroqué de 25 milliards de francs CFA.
 
Mao R.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 62 = 72