Affaire LCF-City FM-HAAC : la cour suprême juge irrecevable la plainte

0
381

lcf_fermeture


© togoactualite – On attendait tous la décision de la Cour suprême saisie sur requête à se prononcer sur le retrait des fréquences de LCF-City FM, réuni en ce jour 07 Mars 2017 la chambre administrative de la cour suprême a jugé irrecevable le recours déposé par le group de presse Sud média contre la HAAC pour « défaut d’intérêt à agir et défaut de qualité ».
 
En clair le juge Akpakpovi Gamatho et ses conseillers reconnaissent pas la qualité du plaignant. Puisque le seul média, « Groupe Sud média » a été représenté par deux personnes différentes notamment M. LUC Abaki et Mme Pierrette Nasr épouse BODJONA.
 
Ce à quoi Me Abi TCHESSA, avocat de la défense, a retoqué que les noms des télévisions et ceux des sociétés qui les gèrent évolue. La preuve, a-t-il souligné, la TV2 est créée à l’époque sous le nom de TG TV2 et cela ne pose aucun problème jusqu’à présent. « Groupe média ou Sud média c’est la même chose. C’est le contentieux administratif qui importe », a-t-il indiqué.
 
Cette décision clos la procédure judiciaire au plan national puisque la Cour suprême est la plus haute juridiction du pays. Les 80 journalistes et personnel administratif a qui la direction a notifié cette semaine leur chômage technique et qui s’accrochait à la décision de la cour doivent faire face à la dure réalité dans un secteur où trouvé un emploi est très difficile.
 
« C’est triste qu’on s’appuie sur la justice pour se régler des comptes au Togo. Malheureusement la justice n’a pas dit le droit », a confié un confrère.
 
Notons que c’est le 06 février que la HAAC a notifié à LCF-City Fm sa décision de fermeture pour défaut d’autorisation avant d’émettre.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire