Emmanuel Adebayor saisit la Justice pour faire expulser son frère Peter de sa maison



Quelques semaines après son prêt de Manchester City (Angleterre) au Real Madrid (Espagne) au cours du dernier mercato d’hiver, Emmanuel Sheyi Adebayor avait indiqué sur Info Sport que la page de sa bisbille avec sa famille est tournée et que ces genres d’événements font partie de la vie. Mais aujourd’hui, cette profession de foi se révèle un canular. La star togolaise et africaine mène la vie dure à son frère Peter Adebayor et à leur mère, celle-là qui était tout pour lui.
L’information est donnée par notre confrère « L’Indépendant Express » qui a surpris lundi 4 avril dernier le frère et la mère de la star du Real Madrid au Tribunal de Lomé.  Ils ne sont pas allés pour assister au procès, comme le font certains curieux, mais pour répondre d’une plainte déposée par le joueurcontre son frère Peter. Que dit l’assignation ?
« A la demande du sieur Emmanuel Shéyi Adebayor, demeurant et domicilié en Espagne de passage à Lomé, assisté de Me Euloge A. EDORH, avocat à la cour ….
Donné assignation au sieur Peter ADEBAYOR, demeurant et domicilié à Lomé, où étant et parlant à : la personne de M. AZIZ Adebayor son petit frère ainsi déclaré qui a reçu que pour lui et refaire de viser les originaux.
A comparaître le Lundi 04 Avril 2011 à huit (08) heures du matin à l’audience et par- devant le Président du Tribunal de Première Instance de Première Classe de Lomé, statuant en matière de référé au Palais de Justice de ladite ville;
Pour
Attendu qu’en guise d’une « simple tolérance naturelle, le requérant a offert au requis, son frère aîné, un logement à son domicile sis à Lomé, quartier Kodjoviakopé ;
Que le requis utilise également le véhicule du requérant, un véhicule de marque BMW, immatriculé TG-6513-Z ainsi que sa moto à quatre (04) roues;
Que depuis un certain temps, le requis entretient avec le requérant, des relations exécrables;
Attendu qu’il est constant qu’en droit, le requis n’a acquis contre le requérant, aucun droit opposable sur les biens dont il a l’usage;
Qu’à ce jour, le requérant éprouve le besoin d’obtenir le départ du requis de son immeuble et la restitution immédiate de ses biens meubles qu’il détient;
Qu’il sollicite donc qu’il soit ordonné en référé, l’expulsion immédiate du requis de son immeuble ainsi que la restitution immédiate de son véhicule et de sa moto;
Attendu que la demande du requérant est fondée;
Qu’il échet d’y faire droit ;
PAR CES MOTIFS
Renvoyer les parties à mieux se pourvoir. Mais dès à présent, vu l’urgence;
– Ordonner l’expulsion immédiate, tant de corps que de biens, du sieur Peter ADEBAYOR, de l’immeuble qu’il occupe à Lomé, Quartier Kodjoviakopé, appartenant au requérant ainsi que celle de toutes personnes l’occupant de son chef;
– Ordonner en outre au sieur Peter ADEBAYOR, la restitution immédiate au requérant, du véhicule de marque BMW, immatriculé TG-6513-Z ainsi que celle de la moto à quatre (04) roues, appartenant au requérant, le tout, au besoin avec l’assistance de la force publique;
– Ordonner l’exécution provisoire de la décision à intervenir nonobstant toutes les voies de recours;
– Condamner le requis aux dépens. »
Selon notre confrère, quand l’affaire Adebayor contre Adebayor ou Emmanuel contre Peter a été citée, c’était l’hilarité générale dans la salle. Personne n’avait pensé que le joueur irait aussi loin. Le juge n’a pas pu ouvrir un débat de fond sur cette affaire et a renvoyé le dossier au mercredi 13 avril 2011, suggérant au passage que ce linge salle soit lavé en famille. Mais cette affaire a alimenté les commérages dans la cour du palais de la justice.
Pour les mobiles de cette brouille familiale, il faut remonter à l’année 2009 lorsqu’ils vivaient ensemble dans la maison de l’ex-capitaine des Eperviers à Djidjolé. A en croire Peter, tout serait parti d’un repas préparé par l’une de ses petites amies avec qui l’ex-Gunner a eu maille à partir. Pour le frère aîné, il n’est pas question qu’il mange cette nourriture et il s’y est farouchement opposé. Ce que n’a pas accepté le joueur qui a failli en venir aux mains avec son frère. Une affaire qui aurait été réglée au Commissariat du 6ème arrondissement à Djidjolé. Mais Emmanuel Adebayor n’a pas pu se surpasser et a jeté dehors les effets de Peter qui est parti s’installer au domicile de leur père rénové par le joueur. Le frère aîné sera suivi quelques jours plus tard par leur mère.
« La mère d’Adebayor est ridicule dans le quartier. Elle est criblée de dettes, pour se nourrir et pour se soigner, souffrant d’une hypertension artérielle. Elle demande parfois la faveur aux médecins pour ses soins médicaux. Le véhicule dont il s’agit dans la présente assignation est une vieille guimbarde qui est immobilisée au garage, faute de moyen de le réparer. Pour survivre, la maman se contente de la vente d’un maigre étalage de colas, de clous et des épices. (…) Le comble, lorsque Adebayor Sheyi revient à Lomé, la mère et le frère passent des heures derrière la clôture de son domicile pour solliciter comme tout le monde une audience. Il n’a jamais été libre pour recevoir ceux-ci qui repartent dans le désespoir total », rapporte le confrère.
Cette affaire qui est mise sur la place publique, n’arrange pas du tout l’ancien Monégasque qui a besoin de se concentrer sur sa carrière au Real Madrid où la concurrence reste toujours forte. Il est nécessaire qu’il règle ce problème le plus tôt possible.
Rappelons que le Togolais a marqué deux (02) des quatre buts de son équipe hier face à Tottenham en quart de finale de la Ligue européenne des champions.
Coco Tchak
source: liberte hebdo