L’AFD, le SCAC et l’IFT, engagés ensemble pour le développement du Togo



Une délégation conjointe de l’Agence Française de Développement (AFD), du Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) et de l’Institut Français du Togo (IFT) conduite par l’ambassadeur de France au Togo Nicolas Warnery a sillonné ces derniers jours certaines localités de l’intérieur du pays, périple au cours duquel plusieurs actions ont été menées dont l’inauguration des infrastructures éducatives nouvellement construites dans le cadre du projet « Education Pour Tous au Togo » (EPTT) soutenu par l’AFD depuis 2008.
La délégation a inauguré deux nouvelles Ecoles Normales d’Instituteurs (ENI) à Tabligbo et à Dapaong, un nouveau centre de ressources multimédia de l’ENI de Notsé.
Le projet EPTT, financé à hauteur de 10 millions d’Euros, soit 6,55 milliards de FCFA par l’AFD, vise à accroitre l’accès, la qualité et le pilotage de l’enseignement primaire au Togo. Il accompagne notamment la relance de la formation initiale et continue des instituteurs au Togo, à travers la construction de nouvelles Ecoles Normales d’Instituteurs (ENI) à Tabligbo et à Dapaong.
Depuis 2009, et grâce à l’appui de l’AFD, le ministère des enseignements primaire, secondaire et de l’alphabétisation (MEPSA) a formé environ 1.800 élèves-maîtres au métier d’instituteurs. Les besoins annuels sont estimés à 1.300. Par ailleurs, le projet soutient la refonte des pratiques enseignantes en mettant l’accent sur les pédagogies actives et la professionnalisation des jeunes enseignants. A ce titre, plus de 10.000 instituteurs en poste ont pu bénéficier d’une formation continue de recyclage. Enfin, grâce à ce projet, plus de 4.500 directeurs d’écoles ont pu bénéficier de sessions de formations et de recyclage.

Réhabilitation et construction des infrastructures éducatives à travers le pays

Le projet EPTT a notamment permis la construction d’une nouvelle Ecole Normale des Instituteurs (ENI) à Tabligbo. Cet édifice construit sur une superficie de près de 2.500 m2, comprend deux niveaux, constitués de douze salles de cours, d’une salle informatique, d’un amphithéâtre, d’une bibliothèque, d’un bloc administratif et des sanitaires. Evalué a plus 187 millions de FCFA, ce nouveau bâtiment a été cofinancé par le gouvernement togolais et l’AFD.
Construction d’une nouvelle Inspection de l’enseignement primaire et préscolaire (IEPP) de la ville de Mango
L’AFD via son projet EPTT a financé la construction d’une nouvelle Inspection de l’enseignement primaire et préscolaire (IEPP) de la ville de Mango. Cette infrastructure d’un montant total de 70 millions de F.CFA est fonctionnelle depuis juin 2012.
Il est à noter que toutes les inspections, existantes ou construites nouvellement, ont bénéficié de nombreux appuis en équipements et de renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles en vue d’améliorer l’efficacité du service.
L’objectif du projet EPTT, en matière d’inspection pédagogique, est d’assurer un suivi permanent de proximité des établissements scolaires, et l’appui-conseil et la formation des directeurs d’école et instituteurs. Par ailleurs, la préfecture de Mango a bénéficié de la construction de 5 bâtiments scolaires de trois classes avec un magasin et un bureau du directeur équipé de mobiliers dans les localités suivantes Manta, Korokou, Nabile, Lenido et Ynyingou.
Dans les zones reculées de la région des savanes, le projet EPTT est à l’origine de la construction de 19 écoles primaires publiques de trois salles de classe, d’un bureau du directeur équipé en mobiliers, d’une salle des professeurs et de latrines. Ces écoles, ainsi que 200 autres, ont été également accompagnées sur le plan pédagogique.
Enfin, ce projet de renforcement du système éducatif togolais en infrastructures via les financements de l’Agence Française de Développement s’est porté sur la construction des nouveaux bureaux de la Direction régionale de l’éducation (DRE) de la Région des Savanes. Le déménagement des équipes dans les nouveaux bureaux pourrait avoir lieu courant novembre. Une inspection des bureaux a permis à la délégation de constater l’installation des matériels (mobiliers et informatiques) et de s’assurer en général, des meilleures conditions de travail du personnel.
Réception provisoire de la DRE Savanes
Il est aujourd’hui particulièrement important de toute mettre en œuvre pour rendre effective la rentrée scolaire des ENI, prévue le 7 janvier 2013. Il s’agit notamment de procéder à l’ensemble des nominations des personnels administratifs et pédagogiques, de lancer le concours de recrutement des élèves maîtres pour la promotion 2012-13, de procéder au raccordement des nouveaux bâtiments aux réseaux d’électricité, de téléphone, et d’eau et de programmer dans la Loi de Finance 2013, un budget de fonctionnement pour les trois ENI de Notsé, Tabligbo et Dapaong. La levée de ces réserves permettra alors de prévoir l’équipement de ces nouvelles ENI en mobiliers, matériels informatiques et documentations pédagogiques.
Le prolongement du projet qui est prévu pour s’achever en juin 2013, prévoit de doter les établissements de ces localités éloignées en accès à l’eau potable (projet PASSCO de 6 M€).
Par ailleurs, sous réserve que l’opération de relance de la formation initiale soit une réussite, un nouveau projet d’appui au développement des collèges pourrait être instruit courant 2013 par l’Agence française de développement. FIN.
savoirnews