TOGO: Ingrid Awadé donne enfin raison au Lynx

Nous ne croyions pas si bien dire lorsque nous avions annoncé en titre sur votre votre journal  online préféré, le Lynx ceci : « Silence, Ingrid Awadé déménage pour mieux siphonner les fonds des Impôts ». Eh bien, les faits finissent par nous donner raison.
Ingrid Awadé a ainsi inauguré hier mercredi 28 avril ses nouveaux bureaux sans que les Togolais sachent le coût des travaux de la nouvelle Direction Générale des Impôts (DGI) en présence du prince héritier de la nation Faure Essozimna Gnassingbé.  Alors qu’on annonçait sur les écrans de la télévision nationale le montant du Centre Hospitalier Régional de Lomé-commune, de l’autre côté des Impôts, c’était le black out total. Les deux édifices ayant été inaugurés le même jour. Le CHR Lomé-commune a été construit avec 5 milliards de F CFA. A combien reviennent les travaux de construction de la nouvelle Direction Générale des Impôts ? Motus et bouche cousue ! Secret d’Etat, donc personne n’est autorisée à en parler. Une opacité si chère à la patronne des lieux Ingrid Awadé. Au Togo, une couche bien connue est supposée être les « intouchables » et à partir de là personne ne devrait demander les comptes. À Combien  s’élève le coût des travaux à la DGI ? La question, certes facile à répondre  relève d’une énigme au Togo. En donnant  le montant d’un hôpital de 100 lits, ils savent que c’est un prêt chinois versé sur le dos des générations à venir. L’argent des impôts relève du secret défense alors du bon vouloir de Faure et amis. Où sont les inspecteurs au compte, ou est le procureur, où est et où est… Le Togo serait -il un pays sans dirigeant ?
Quand le Lynx a approché un des inspecteurs d’impôt, le pauvre rumine sa rage. Il sait que nous savons comment ils se partagent le magot des pauvres togolais à la DGI  : « Allez demandé à la directrice Awadé des comptes. On n’a pas de problèmes avec les autres journalistes. Toujours vous le Lynx. On vous connaît et on vous aura un jour ». Et qui se permettra de toucher à un seul cheveux d’un journaliste du Lynx ? A cette question les zélés nous avertissent  être au courant sur les dossiers que nous sommes en possession et qu’ ils ne se laisseront plus faire…  Depuis sa nomination à la tête de cette régie financière, dame Awadé s’est entourée d’un rideau de fer difficile à franchir par n’importe quel téméraire. Un universitaire ironisait : « Elle s’est parée comme la reine de Sabah »
Avec ces locaux flambant neufs, le bal est ainsi lancé pour de nouveaux siphonnages des ressources des impôts. Un mari honorifique comme préfet de la République en plus. Ingrid Awadé ne demandait pas mieux !
Igomzikpé Malika  Lynx.info (stagiaire)
source: lynx.info